Nous suivre Industrie Techno

Focus

Composites : le lin se fait une place au soleil

Composites : le lin se fait une place au soleil

Un préimpregné à base de lin a été récompensé dans le cadre des JEC Innovation Awards.

© DR

Les professionnels du lin travaillent à la mise en place d'une filière spécifiquement dédiée aux utilisations industrielles de ce végétal. Une démarche qui suscite l'intérêt du secteur des composites.

Renforcer des pièces plastiques par des fibres d’origine naturelle, plutôt que de recourir à des fibres de verre ou de carbone : l’idée prend peu à peu racine, témoignent les adhérents de l’association Fimalin (pour Fibres, Matériaux LIN).

Créé en février 2009, ce groupement d’industriels qui parie la création d’une filière dédiée aux applications techniques de ce végétal était présent sur le salon JEC Composites Show, qui s’est tenu à Paris du 13 au 15 avril dernier. L’occasion de constater l’intérêt marqué de l’industrie pour les renforts d’origine végétale, tout indiqués pour les entreprises désireuses de mettre en avant les qualités environnementales de leurs produits.

Reste que pour convaincre, les fabricants de lin doivent rassurer sur leur capacité à produire des volumes importants, avec une homogénéité satisfaisante. « Mais nous avons déjà l’habitude de ce type de contraintes : lorsqu’un filateur se décide, il commande également des quantités très importantes », fait valoir Jean-Paul Trouvé, responsable du développement commercial de Fimalin. « Quant à la crainte concernant l’hétérogénéité, elle vient notamment du fait que beaucoup ont commencé par travailler avec les déchets de la filière textile. La mise en place d’une filière spécifique, que nous avons entreprise, vise à éviter ce problème ».

Les membres fondateurs de Fimalin se sont attaqués à ces défis. La coopérative Terre de lin travaille ainsi à la mise au point par croisements et sélection d’une nouvelle variété de lin dédiée aux applications composites. La société de machinisme agricole dédié au lin Dehondt Technologies, met de son côté au point une décortiqueuse spécifique visant à obtenir une extraction plus précautionneuse de la fibre de lin, en vue d’un usage industriel.

L'intérêt de ces développements pour le secteur des composites ne fait en tous cas pas de doute, comme en témoigne l'essor des produits intégrant des fibres végétales, à l'instar du préimprégné à base de fibres de lin présenté par la société Lineo lors du JEC et récompensé par le prix de l'innovation du salon dans la catégorie biomatériaux.

Muriel de Vericourt

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La soie d'araignée pour des actionneurs de nouvelle génération

La soie d'araignée pour des actionneurs de nouvelle génération

Des chercheurs du Massachussets Institute of Technology (MIT) ont découvert que les fils de soie d'araignée avaient la[…]

Le biorecyclage enzymatique prend de la bouteille

Le biorecyclage enzymatique prend de la bouteille

Chez Hydro, un tri fin pour un aluminium bas carbone

Chez Hydro, un tri fin pour un aluminium bas carbone

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles