Nous suivre Industrie Techno

Interview

Composites : lancement réussi pour le Technocampus EMC2

Composites : lancement réussi pour le Technocampus EMC2

André Golvan, directeur technique du Technocampus EMC2

© D.R.

Bilan de la composites week, qui s'est tenue la semaine dernière à Nantes, avec le directeur technique du tout nouveau Technocampus EMC2, André Golvan.

-Pourquoi avoir organisé cette semaine autour des matériaux composites ?

-Le site Technocampus EMC2, plate-forme de recherche et de transfert de technologies, est né d'une volonté régionale. L'un de ses objectifs est de montrer l'existence d'une dynamique sur les matériaux composites. Au-delà de son intérêt technologique, la lisibilité du projet participera donc de sa réussite. C'est dans cet esprit que nous avons décidé d’associer son inauguration à une série d’autres évènements : le Composite Meeting, une convention d'affaires qui existe depuis deux ans, des conférences techniques lors du forum composites, des visites d’usine et le lancement d'une exposition itinérante grand public visant à faire comprendre ce que sont les matériaux composites.


-Êtes-vous satisfait de son déroulement ?

-Oui. La visite du technocampus a rassemblé autour de 1 000 participants, alors qu'au départ, nous avions anticipé la participation d'environ 400 personnes. Outre les industriels déjà engagés à s'implanter, d'autres entités sont venues nous voir en manifestant l'intérêt pour les installations rassemblées ici. A plus long terme, nous saurons si le projet était porteur en fonction du nombre d'emplois créés dans la région et du nombre de PME actives dans le métallique qui passeront aux composites.


-Pourquoi avoir choisi de rassembler sur un même lieu industriels et académiques ?

-Dans le monde industriel, il est difficile d'avoir des passerelles avec les académiques. La présence physique des quatre académiques (Ecole centrale de Nantes, Ecole polytechnique de l'Université de Nantes, Ecole des mines de Nantes, Institut catholique d'arts et métiers de Nantes) devrait faciliter les échanges avec les PME, d'autant plus qu'ils vont être appelés à travailler ensemble sur des projets communs. Comme je le dis souvent, nous vendons surtout de la colocalisation !

Propos recueillis par Muriel de Vericourt

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Hexcel et Arkema ouvrent un laboratoire commun pour les composites thermoplastiques

Hexcel et Arkema ouvrent un laboratoire commun pour les composites thermoplastiques

Des nanoparticules rendent possible la soudure d’un alliage d’aluminium

Des nanoparticules rendent possible la soudure d’un alliage d’aluminium

Une nouvelle famille de catalyseurs pour produire un polyéthylène ultra-dense

Une nouvelle famille de catalyseurs pour produire un polyéthylène ultra-dense

Plus d'articles