Nous suivre Industrie Techno

Comment Suez récupère les métaux des déchets incinérés

Xavier Boivinet
Comment Suez récupère les métaux des déchets incinérés

Métaux non-ferreux extraits des mâchefers.

© Suez

Suez entame à Gand la construction d'une unité industrielle pour mettre en place son procédé Valomet. Il permet d'extraire les métaux non-ferreux des résidus de déchets après leur incinération.

Dans la zone portuaire de Gand, en Belgique, Suez débute la construction d’une nouvelle unité industrielle pour récupérer les métaux non-ferreux contenus dans les mâchefers. Ceux-ci sont issus de l’incinération des déchets pour produire de la chaleur et de l’énergie. Ces résidus de déchets sont généralement utilisés pour l’aménagement des routes ou en tant que remblais. Grâce à son procédé Valoblock, Suez les utilise également pour produire des blocs de construction empilables mélangés à du ciment. Mais avant de les recycler, l'entreprise utilise un procédé baptisé Valomet pour en extraire les particules fines de métaux non-ferreux inférieures à 20 mm. Sont ainsi concernés l’aluminium, le cuivre, le plomb, le zinc, ou encore l’or et l’argent.

Un projet pilote avait débuté en novembre 2015 à Gand. Il a permis d’extraire environ 1300 tonnes de fines particules métalliques et de les réintroduire dans la chaîne de production via des fonderies et des raffineries métallurgiques. La nouvelle unité devrait être opérationnelle d’ici fin 2018. Suez espère récupérer jusqu’à 12 000 tonnes de métaux non-ferreux d'ici 2019 à partir de déchets en provenance de Belgique, de France, du Royaume-Uni et de Pologne.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Grâce à 6 millions d’heures de calcul pour effectuer des simulations sur le supercalculateur Jean Zay, IFP Energies nouvelles[…]

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

Plus d'articles