Nous suivre Industrie Techno

Comment SPBT partage ses données techniques

RIDHA LOUKIL rloukil@industrie-technologies.com
En mettant en place une solution PLM, l'équipementier automobile facilite le partage en interne des données de CFAO. À la clé, une accélération du développement des produits et une amélioration de la productivité.

LE PROBLÈME

CENTRALISER LA GESTION DES DONNÉES TECHNIQUES

La Société des polymères Barre Thomas (SPBT) dispose d'une plate-forme unifiée de développement des produits sur la base du logiciel Catia de Dassault Systèmes. Dès 2003, elle ressent le besoin de centraliser la gestion des données techniques de façon à en faciliter l'échange entre les équipes de développement, et entre le site rennais et l'usine en Pologne. Un serveur bureautique sous Windows avec une arborescence classique composée de répertoires est mis en place. Une solution qui s'avère toutefois inefficace. « Au fil des années, il y a eu des dérives d'utilisation. Aussi nous avons constaté une hétérogénéité dans la gestion des données techniques », confie Fabrice Fief, ancien responsable de la conception des pièces d'étanchéité devenu chef de projet PLM chez SPBT.

LA SOLUTION

UNE PLATE-FORME PLM

Pour remédier au problème, la société opte pour une vraie plate-forme PLM (Product Lifecycle Management), avec le souci de structurer, gérer et partager les données techniques à toutes les étapes du cycle de développement du produit : consultation, conception et industrialisation.

Une étude d'opportunité confirme les avantages de cette option. Au départ, l'objectif est ambitieux. « Nous voulions aborder les trois étages du système : la gestion des échanges de données, la gestion des processus de travail et du circuit de validation et la gestion des projets. Finalement, nous avons réduit nos ambitions aux deux premiers étages », rapporte Fabrice Fief.

N'ayant pas de compétences internes dans ce domaine, SPBT fait appel à l'intégrateur MDTVision. Lancé au début de 2009, le projet se déroule en trois étapes. D'abord, il a fallu analyser les processus internes de fonctionnement et identifier les besoins de partage de données. Ensuite MDTVision a réalisé une maquette. Une première version est alors proposée en novembre 2009. Elle est testée jusqu'à l'été 2009 par une douzaine d'utilisateurs. Enfin, il s'en est suivi un travail de mise au point, avec notamment la correction des anomalies constatées pendant les tests et le développement de passerelle avec les bases de données existantes.

Le choix s'est porté sur la plate-forme Teamcenter de Siemens PLM Software, une solution compatible avec le logiciel de CFAO Catia déjà en place. Le déploiement et le travail d'intégration ont duré jusqu'à mai 2010. Aujourd'hui, tous les collaborateurs concernés par le partage de données techniques sont équipés, soit 184 personnes, dont 30 à l'usine en Pologne.

L'investissement se monte à près de 1 million d'euros, dont 300 000 pour le logiciel. « Nous disposons aujourd'hui d'une solution stable. Nous n'envisageons pas de migration à une version ultérieure avant deux ans », estime Fabrice Fief.

LE BÉNÉFICE

GAIN DE PRODUCTIVITÉ DE 10 %

Avec la plate-forme PLM, les données techniques deviennent disponibles de la même façon et en même temps auprès des équipes de projets. Les sites de Rennes et de Pologne partagent toujours les mêmes informations. Finies les erreurs de fichier et les pertes de temps dans les corrections. Selon le sondage effectué auprès des utilisateurs, le gain de temps est estimé à 2,5 %. Mais avec la formation et le rodage progressif du système, Fabrice Fief espère atteindre un gain de 10 % dans deux ans.

SOCIÉTÉ DES POLYMÈRES BARRE THOMAS

Ancienne unité du groupe PSA devenue en 2000 équipementier automobile indépendant Développe et fabrique des pièces en élastomère et thermoplastique pour l'automobile Quatre familles de produits : pièces antivibratoires, pièces d'étanchéité de carrosserie, pièce de moulage technique, et pièces de transfert de fluides Sites : Siège social, bureau d'études et première usine à Rennes, une seconde usine en Pologne 1 700 personnes Chiffre d'affaires : 150 millions d'euros en 2009

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0924

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

PFW Aerospace allège l'A 350 XWB

PFW Aerospace allège l'A 350 XWB

Pour réduire la consommation des avions, il faut limiter leur poids. La substitution de certaines pièces métalliques par des polymères aussi[…]

Faites de l'or avec les données

Faites de l'or avec les données

ISO 50 001 : pilotez vos performances énergétiques

ISO 50 001 : pilotez vos performances énergétiques

Virbac passe à la désinfection aérienne

Virbac passe à la désinfection aérienne

Plus d'articles