Nous suivre Industrie Techno

Comment rendre un gène "silencieux"

M. L. T.

Sujets relatifs :

, ,
- La start-up lyonnaise Transat développe des plasmides comme vecteurs pour optimiser la technologie d'ARN interférence.

Créée en décembre 2002, la société lyonnaise Transat est sans doute la première en France à maîtriser la technologie d'ARN interférence. Qualifiée de "breakthrough of the year" par la revue Science et de "billion dollars breakthrough" par le magazine Fortune, cette approche consiste à inactiver un gène en interférant avec son ARN messager (voir I&T n° 850). Introduit dans la cellule, l'ARN interférent (un petit ARN double brin) va reconnaître spécifiquement la séquence d'un ARN messager et le détruire, l'empêchant ainsi de se traduire en protéine. Une approche inédite pour l'étude des fonctions des gènes ou l'identification de cibles de maladies, mais aussi en tant que thérapie.

Une famille de vecteurs brevetée

Transat développe deux axes de recherche dans ce domaine émergent. Il s'agit d'une part de mettre au point des plasmides permettant une expression régulée et stable dans le temps des ARN interférents (le plasmide est utilisé pour introduire l'ARN interférent dans la cellule). Transat a ainsi breveté, en 2003, une famille de vecteurs originaux. D'autre part, les chercheurs lyonnais appliquent la technologie de l'ARN interférence chez la souris. Le but est de rendre possible la création d'animaux présentant un gène inactivé afin d'obtenir des données fonctionnelles sur un gène plus rapidement que par le développement de souris dites "knock-out". Transat envisage aussi des applications thérapeutiques dans le domaine des cancers.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0859

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Covid-19] Comment l’IoT de la start-up Koovea va sécuriser la distribution des vaccins

[Covid-19] Comment l’IoT de la start-up Koovea va sécuriser la distribution des vaccins

Alors que les autorisations de mise sur le marché des vaccins contre le covid-19 doivent être accordées prochainement, les moyens[…]

15/12/2020 | SantéLogistique
Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

[Portrait] Thomas Ybert imprime l'ADN à coups d'enzymes

[Portrait] Thomas Ybert imprime l'ADN à coups d'enzymes

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

Plus d'articles