Nous suivre Industrie Techno

Comment Renault se crée un réseau d’experts technologiques

Thomas Blosseville

Sujets relatifs :

, ,
Comment Renault se crée un réseau d’experts technologiques

La voiture électrique figure parmi les axes stratégiques de Renault

© DR

Depuis janvier, Renault se crée un réseau d’experts, internes et externes, autour de 91 axes jugés stratégiques. En s'inspirant des constructeurs allemands, le français développe une filière pour accélérer et pérenniser ses choix technologiques. Explications.

Renault développe depuis janvier un filière d'expertise technologiques. L'objectif ? Gérer et valoriser les compétences stratégiques dans lesquelles le constructeur veut disposer d'une expertise. D'abord pour accélérer au quotidien les choix technologiques, ensuite pour les pérenniser. Découvrez le nouveau réseau d'experts de Renault en trois questions.

Quelle expertise ?

Renault a identifié 91 domaines d'expertises communs avec Nissan. Par exemple : la fiabilité électronique ; le traitement des gaz d'échappement ; le bruit et les vibrations... Parmi ces 91 thématiques, 50 ont été jugés prioritaires, dont 70 % en ingénierie. A lui seul, le véhicule électrique est concerné par une dizaine de domaines stratégiques : batterie (chimie, connectique, pilotage...) ; moteur électrique ; électrification et hybridation...


Quel réseau ?

"Nous disposions en interne d'experts, par exemple en crash ou en sécurité passive. L'idée était de valoriser ces expertises", explique François Pistre, responsable compétences et expertises stratégiques de Renault. Le constructeur a donc nommé plusieurs "experts leader" en interne. Leur profil ? "Des cadres supérieurs avec une expériences à plusieurs postes dans leurs domaines d'expertise, notamment des postes de management. Ils sont nommés pour deux mandats de trois ans. A mi-parcours, ils remettent en jeu leur poste", précise François Pistre. Renault a ensuite construit un réseau pyramidal : chaque "expert leader" dispose, pour l'accompagner, de 5 experts dans sa thématique. Et chaque expert dispose à ses côtés de 5 "référents". Au total, ce réseau réunit près de 1 200 personnes.


Pour quelles missions ?

Sur son domaine, chaque expert leader a 5 rôles. Il s'appuie sur ses experts et référents pour :

  • - piloter le plan stratégique de Renault à moyen et long terme ;
  • - gérer les crises techniques complexes ;
  • - développer son réseau d'experts en interne ;
  • - partager et développer son réseau externe (universités, centres de recherche, fournisseurs...) ;
  • - définir sur quelles compétences Renault doit investir. Des plans sont établis pour 3 ans, et réactualisé tous les ans.


Thomas Blosseville

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

Dossiers

Véhicule autonome : Trois verrous à lever pour atteindre une véritable autonomie

La perception 3D dynamique, la maîtrise de situations variées et l’explicabilité des algorithmes restent des obstacles[…]

27/10/2020 | 3DGoogle
Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Dossiers

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Plus d'articles