Nous suivre Industrie Techno

Comment l’Université de Bourgogne se chauffe au data center

Didier HUGUE
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Comment l’Université de Bourgogne se chauffe au data center

© Jerlaure

Une technologie mise au point par la société Jerlaure permet de récupérer jusqu’à 65% de la chaleur perdue d’un data center. Installée à l'Université de Bourgogne, elle lui fournit de 5 à 8% de ses besoins en chauffage.

Gagnante d'un concours d'ingénierie, la société avignonnaise Jerlaure permet à l’université de Bourgogne (28 000 étudiants) de se chauffer avec son data center. Concepteur et constructeur de centres de données et de calcul, cet ensemblier a conçu un système qui récupère pas moins de 65% de la chaleur perdue par les équipements pour la réinjecter dans un réseau de chauffage.

« Le besoin maximal de cette université pour chauffer ses nombreux bâtiments, répartis sur 115 hectares, atteint 12 mégawatts. Le centre de données lui fournit de 0,5 à 0,8 mégawatt toute l’année, soit près de 5 à 8 % de sa consommation globale », indique Anne-Laure Grémaud, responsable marketing et communication chez Jerlaure. Le système va même jusqu’à chauffer l’eau des cuisines.

2,3 millions d’euros d'investissement

Installé en bordure d’une chaufferie au gaz, le data center de type TIER III développe 400 kilowatts valorisables (800 kW à terme). Son installation a représenté un investissement de 2,3 millions d’euros. « L’ensemble de l’opération aura duré une année », précise Anne-Laure Grémaud. 

Jerlaure réalise autour des 4 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie quinze personnes. Outre son implantation sur Avignon, le siège social, l’ingénieriste exploite quatre agences réparties à Lyon, Paris, Nantes et Toulouse. Une de ses conceptions de data center situé à Nîmes utilise la chaleur du soleil captée en toiture pour faire du froid.

Didier Hugue, Bourgogne Franche-Comté

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

D’après une publication relayée par IEEE Spectrum, le journal de l’association professionnelle « Institut des[…]

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

Plus d'articles