Nous suivre Industrie Techno

Comment j'ai raté ma vie de technologie prometteuse

THIBAUT DE JAEGHER tdejaegher@industrie-technologies.com

Sujets relatifs :

,
En dressant une compilation des plus grands échecs scientifiques du siècle dernier, Nicolas Chevassus-au-Louis nous renvoie aux espoirs et aux attentes que suscite en nous toute nouvelle technologie. S'il n'explique pas réellement les causes de ces ratés, il montre bien la part de rêve que portent des innovations comme la voiture à hydrogène ou de vastes projets censés changer la face du monde.

Saviez-vous que certains scientifiques avaient sérieusement envisagé de fermer le détroit de Gibraltar pour y installer un barrage hydroélectrique ? Que l'on avait projeté de se servir du combustible nucléaire pour creuser un canal entre l'océan Indien et l'océan Atlantique ? Que l'un des concurrents les plus sérieux du TGV fut l'aérotrain, un moyen de transport sur coussin d'air développé par l'ingénieriste Bertin ? Non ? Alors plongez sans retenue dans le livre de Nicolas Chevassus-au-Louis. Le journaliste scientifique a dressé une sorte de best of des curiosités et folies scientifiques passées.

En auscultant les vieux numéros des principales revues de vulgarisation (La Recherche, Science et Vie...), il a recensé tous ces anciens projets technologiques qui promettaient de changer radicalement l'avenir de l'humanité. Le constat est accablant : ces « soufflés technologiques » qui avaient suscité un réel engouement populaire (parfois durable), sont tous retombés. « Les promesses technologiques ont ceci de singulier que tout le monde semble y croire », confie l'auteur en assumant ce raccourci saisissant : « Le bit informatique ne promettait rien et a tout bouleversé alors que l'atome promettait tout et n'a pas changé grand-chose. »

L'ouvrage ne se veut pas exhaustif, loin de là. Il se concentre sur les ratés les plus emblématiques. Certains ont même un goût assez actuel. Par exemple, le chapitre sur la voiture à hydrogène est édifiant. Comme le note l'auteur, après maintes tentatives et un certain nombre de prototypes, « l'hydrogène est apparu seulement comme une technique un peu plus efficace d'exploitation de l'énergie contenue dans les hydrocarbures ».

Autre sujet d'actualité, l'énergie thermique des mers (ETM) qui fait son grand retour, poussée par les préocupations relatives au réchauffement climatique. L'ETM est passée, jusque dans les années 1980, pour « la plus prometteuse des sources d'énergie renouvelable », selon Nicolas Chevassus-au-Louis. Elle n'aurait dû son échec qu'à un assèchement des crédits.

Certains projets apparaissent totalement loufoques aujourd'hui

La compilation est solide, impertinente, souvent drôle. Certains projets, comme celui de tracter des icebergs jusqu'en Arabie Saoudite dans les années 1970, apparaissent totalement loufoques aujourd'hui, mais elles ont fait travailler des centaines d'ingénieurs à l'époque.

Le livre ne comporte que deux défauts majeurs. On regrettera la dent quelque peu féroce de l'auteur pour toutes les innovations issues du nucléaire. Trois chapitres pas très tendres lui sont consacrés. On regrettera aussi le manque d'analyse fouillée sur les raisons de ces échecs. Dans sa dernière partie, le journaliste tente bien d'en comprendre les tenants et les aboutissants mais il reste finalement assez vague en pointant souvent du doigt la volonté politique et les cours du pétrole très fluctuants pour expliquer les ratés.

« LES PROMESSES TECHNOLOGIQUES ONT CECI DE SINGULIER QUE TOUT LE MONDE SEMBLE Y CROIRE »

LE LIVRE

UN ICEBERG DANS MON WHISKY. QUAND LA TECHNOLOGIE DÉRAPE Nicolas Chevassus-au-Louis Éditions du Seuil 184 pages, 17 euros

ET AUSSI

Vous ne vous êtes peut-être jamais demandé où était passée votre combinaison spatiale, celle que les livres de science-fiction nous promettaient, il y a tout juste trente ans. Cette question, Daniel Wilson se l'est posée et a tenté d'y répondre en confrontant les promesses des auteurs à la réalité des découvertes. Et là, surprise, la plupart des innovations qu'ils avaient imaginées ont bien vu le jour ! Où est passée ma combinaison spatiale ? Petit guide de voyage dans ce futur incroyable que nous promettait la science-fiction Daniel Wilson Éditions Dunod.

NICOLAS CHEVASSUS-AU-LOUIS JOURNALISTE SCIENTIFIQUE

Docteur en biologie et historien égaré dans les sphères du journalisme, Nicolas Chevassus-au-Louis aime à écrire des livres où se mêlent ses deux spécialités d'origine. Dans l'un de ses derniers ouvrages, Les briseurs de métiers à tisser, il s'est par exemple intéressé aux révoltes des ouvriers face à l'arrivée de nouvelles technologies. Entre deux essais, il collabore notamment au magazine La Recherche.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0916

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La créativité à la chaîne

La créativité à la chaîne

Pleins phares sur la créativité industrialisée. Pour systématiser la mise sur le marché de biens innovants, les industriels devraient s'inspirer de[…]

Obsolescence : faut-il souhaiter longue vie aux produits ?

Obsolescence : faut-il souhaiter longue vie aux produits ?

Errare tecnologicum est

Errare tecnologicum est

Faut-il manipuler le climat ?

Faut-il manipuler le climat ?

Plus d'articles