Nous suivre Industrie Techno

Comment fonctionnent les 27 trains à hydrogène d'Alstom vendus à RMV ?

Xavier Boivinet

Mis à jour le 22/05/2019 à 16h31

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Comment fonctionnent les 27 trains à hydrogène d'Alstom vendus à RMV ?

En 2022, Alstom va livrer 27 trains à hydrogène à fahma, une filiale de RMV.

© René Frampe

Alstom a annoncé le 21 mai qu’il allait fournir 27 trains à hydrogène Coradia iLint à Fahma, une filiale du réseau de transports en commun allemand Rhein-Main-Verkehrsverbund (RMV), d'ici 2022. Munis de piles à combustible ils utilisent de l’hydrogène pour produire de l’électricité. Consommée pour la traction ou les équipements à bord, celle-ci peut être stockée dans des batteries lithium-ion qui récupèrent aussi de l’énergie au freinage.

En Allemagne, après le land de Basse-Saxe, c’est au tour de celui de la Hesse d’adopter les trains à hydrogène pour remplacer ceux fonctionnant au diesel. Fahma, une filiale du réseau de transports en commun Rhein-Main-Verkehrsverbund (RMV), a commandé à Alstom 27 Coradia iLint qui devraient être livrés en 2022. « Outre les trains, la commande comprend également la fourniture d’hydrogène, la maintenance et la mise à disposition de capacités de réserve pour les 25 prochaines années », indique Alstom dans un communiqué du 21 mai.

Avec 160 places assises et une vitesse maximale de 140 km/h, le Coradia iLint a une autonomie pouvant aller jusqu'à 1 000 km avec un plein selon Alstom. Située sur le toit de la rame, une pile à combustible (PAC) est alimentée par de l’hydrogène stocké sous forme gazeuse et par l’oxygène de l’air. La réaction dans la PAC libère de l’eau sous forme liquide ou gazeuse et de l’électricité. Celle-ci alimente la traction ou les équipements à bord comme l’éclairage, l’air conditionné, ou les écrans d’affichage. Des batteries lithium-ion stockent également le surplus d’électricité produit par la pile à combustible et l’énergie récupérée au freinage.

(Crédit photo : Alstom)

Sur chaque rame, environ 95 kg d'hydrogène sont stockés sous forme gazeuse à 350 bar. Le gaz alimente la pile à combustible de type PEM (membrane échangeuse de protons) d'une puissance de 200 kW développée par le canadien Hydrogenics suite à un accord conclu en mai 2015Fournies par l'allemand Akasol, les batteries lithium-ion fixées sous la rame sont capables de stocker 111 kWh à une tension nominale de 800 volts. A la décharge, la puissance fournie est de 221 kW en moyenne et peut monter à 450 kW pendant une durée maximum de 40 secondes.

Pour fournir l’hydrogène, Alstom s’appuie sur Infraserv GmbH & Co. Höchst KG, exploitant du parc industriel de Höchst. Les trains y feront le plein d’hydrogène au niveau d'une station de ravitaillement de ce site proche de Francfort-sur-le-Main qui alimente déjà des bus et des camions. Actuellement, l'hydrogène est un coproduit issu de la production de chlore par électrolyse de saumure. Contacté, le parc industriel de Höchst indique vouloir développer son infrastructure de production d'hydrogène : « Cela inclut la construction de nouvelles installations de compression, de stockage et de remplissage. Une centrale de secours, utilisant un procédé de vaporeformage du gaz naturel avec un rendement élevé, sera également construite en raison des exigences élevées en matière de disponibilité de l'hydrogène pour les trains. »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Comment Renault embarque des fils recyclés à bord de sa nouvelle Zoé

Comment Renault embarque des fils recyclés à bord de sa nouvelle Zoé

Pour sa nouvelle Zoé, Renault utilise un tissu produit à partir de matériaux recyclés. Le résultat d'un[…]

Poussés par la réglementation, les bus à hydrogène arrivent en ville

Poussés par la réglementation, les bus à hydrogène arrivent en ville

Pour bien commencer la semaine : l’Occitanie accélère sur la mobilité lourde à hydrogène

Pour bien commencer la semaine : l’Occitanie accélère sur la mobilité lourde à hydrogène

Ariane 6, bus électrique, Volkswagen ID.3… les meilleures innovations de la semaine

Ariane 6, bus électrique, Volkswagen ID.3… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles