Nous suivre Industrie Techno

Comment choisir la bonne configuration ?

Sujets relatifs :

, ,
- Sans avoir la prétention d'être exhaustif, ce florilège d'architectures de machines multifonctions donne un aperçu de leurs possibilités.

Tournage, fraisage, perçage, taraudage, rectification, taillage d'engrenages, traitement thermique..., la liste des opérations qu'assurent les machines multifonctions est longue. Seule question : quel équipement faut-il choisir dans la vaste panoplie qu'offrent les constructeurs ?

Les machines de Nakamura-Tome, distribuées en France par Halbronn, jonglent avec les configurations pour répondre aux différents besoins. Axe Y sur la tourelle supérieure ou axe C sur les deux broches avec ou sans équipement robotique, des bibroches avec deux ou trois tourelles (30 % de productivité en plus par rapport aux deux tourelles), mais aussi avec une vraie broche de fraisage (à 12 000 tr/min) et des magasins d'outils dignes d'un véritable centre d'usinage..., la liste des possibilités est longue.

Une offre qui se retrouve chez les autres spécialistes du domaine comme DMG, Mazak, Mori Seiki ou Okuma avec des équipements qui peuvent usiner des pièces très complexes sur les six faces ou traiter des pièces arbrées. C'est le cas de Gildemeister qui ajoute aussi des moteurs linéaires pour améliorer les vitesses de production.

Les caméléons de l'usinage

À signaler la configuration polyvalente de machines conçues par Index (qui propose aussi la gamme Traub) comme la G 160 qui peut mettre en oeuvre jusqu'à quatre tourelles revolver simultanément. Ou celle de machines de Nodier Emag, des véritables caméléons qui peuvent répondre aux différents besoins des utilisateurs : tournage et fraisage, tournage et rectification, tournage, perçage et fraisage de précision, soudage laser, brossage et perçage...

Dans le domaine de petits centres d'usinage rapides, Realmeca dévoilait à Micronora la machine RM5 TF qui tourne ou fraise sur sept axes à partir d'une barre ou d'un profilé. Les pièces complexes et de haute précision peuvent ainsi être terminées en une seule prise.

COÛTS DE PRÉPARATION RÉDUITS

- Tournage, perçage (profond ou non), fraisage..., les différentes possibilités d'usinage de la famille GMX linear (ici la GMX 200) de DMG s'accompagnent d'un système de programmation et de simulation qui divise par deux les coûts de préparation.

PUISSANTS USINAGES

- La machine G250 d'Index prouve les possibilités étendues de la famille RatioLine : tournage bien sûr, mais aussi perçage et fraisage avec une broche de 27 kW et 18 000 tr/min.

USINAGE COMPLEXE EN UNE SEULE PRISE

- Le MC 526/MT-Twin de Stama a été le premier centre d'usinage à combiner le tournage bibroche avec le fraisage sur cinq axes simultanés.

PLUS DE SIX FONCTIONS EN UNE SEULE MACHINE

- Dans la famille Integrex de Mazak, la 200 assure des opérations comme le tournage, le fraisage (angulaire par l'axe B), le contournage par l'axe C, l'usinage excentrique par l'axe Y, la rectification, le traitement thermique...

TOURNAGE, FRAISAGE, PERÇAGE...

- Déclinée sous de multiples solutions, la famille VSC de Nodier combine ici tournage dur avec fraisage et perçage.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0863

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les LOP de CFM Toyota

Les LOP de CFM Toyota

Lancement en juin 2004 Point fort : chargement des marchandises jusqu'à 2,8 mEn créant cette gamme de quatre préparateurs de commandes LOP (Low-Order[…]

OPBM 10K de Mitsubishi/Aprolis

OPBM 10K de Mitsubishi/Aprolis

Pk 20-25 spéciaux de Fiora

Pk 20-25 spéciaux de Fiora

Les OPUS de BT

Les OPUS de BT

Plus d'articles