Nous suivre Industrie Techno

Colloque MINATEC - Les microtechnologies, grande cause européenne (01/06/2001)

À en juger par le volume des aides à la R & D et par la floraison des "jeunes pousses", l'Europe prend enfin le virage industriel des "technologies du microscopique".


"L'avenir appartient aux micro et nanotechnologies ! ". Pour avoir entendu ce refrain trop tôt, trop souvent et sans rien voir ou presque, on finirait par en douter... L'un des apports, et pas le moindre, de la manifestation Minatec, dont la deuxième édition s'est tenue du 2 au 6 avril dernier, à Grenoble, a précisément été de décrire l'ampleur réelle du phénomène. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'état des lieux est enthousiasmant.

Féroce compétition

D'après les responsables d'Eurimus (Eureka Industrial Initiative for Microsystems Uses), les Mems (Micro Electro Mechanical Systems) ont connu l'année dernière un développement très important, en particulier dans le secteur des télécommunications (matrices de commutation pour réseau "tout optique", composants radiofréquences...).

Rien qu'en Europe, plusieurs dizaines de "jeunes pousses" se sont lancées dans l'aventure et rejoignent le club des Infineon, Philips, ST Microelectronics et autres Leti (Laboratoire d'Électronique, de Technologie et d'Instrumentation du CEA).

Pour la seule région grenobloise, on dénombre 16 de ces start-up, parmi lesquelles Teem Photonics, Ifotech ou Opsitech dans le secteur des composants optiques, Alditech dans celui des têtes d'enregistrement, Nanolase pour les microlaser, PHS ou Tronics Microsystems pour les Mems, Memscap pour la CAO, Sunic pour les détecteurs infrarouges...

" Les micro et nanotechnologies recouvrent tout ce qui concerne le fonctionnement, la fabrication collective et la caractérisation d'objets de très petites dimensions, pouvant aller jusqu'à la taille moléculaire ", rappelle Alain Costes, directeur de la Technologie au ministère de la Recherche.

" La compétition scientifique et industrielle autour de ces technologies, qui relèvent soit de l'électronique, soit de disciplines plus traditionnelles comme la mécanique, l'optique, la chimie et la biologie, est des plus féroces ", observe le représentant du gouvernement.

Aussi, chaque année, les États-Unis n'hésitent pas à doubler leur budget de R & D, actuellement évalué entre 500 millions et 1 milliard de dollars. Il est de 120 millions au Japon et de 200 millions en Europe. Preuve que ces technologies revêtent un aspect stratégique, et pas seulement au plan économique, la première journée du programme, intégrée au cycle "Science et Défense" de la DGA (Délégation Générale pour l'Armement), a été consacrée aux applications militaires de ces microdispositifs. En matière de guidage et de navigation inertielle, l'objectif est désormais d'aboutir à de véritables micro-unités associant les fonctions d'accélérométrie et de gyrométrie multi-axes.

Nouveau saut de capacité pour les mémoires

Les progrès récents obtenus en matière de détection infrarouge non refroidie (par microbolomètres) laissent par ailleurs espérer des évolutions importantes en matière de drones, de lunettes et jumelles de fantassins, ou encore de munitions intelligentes. Ces dernières, qui ont donné naissance au terme « munitronique », suscitent également le développement de microcapteurs, de microsources d'énergie et de microactionneurs sophistiqués.

En fait, les microsystèmes s'infiltrent irrésistiblement dans tous les secteurs industriels : transports, médical, multimédia, contrôle de procédés, environnement, aéronautique...

Le stockage de données informatiques, qui s'est jusqu'à présent essentiellement appuyé sur les avancées de la filière magnétique - au point de s'approcher dangereusement de ses limites théoriques... - pourrait ainsi trouver une nouvelle jeunesse dans les microtechnologies.

C'est du moins l'opinion d'IBM qui a mis au point un dispositif baptisé Millipede, lequel est basé sur le micropoinçonnage et la lecture (tous deux thermiques) d'un film de polyméthylmétacrylate.

Dans le domaine médical, les microcapsules actives suscitent de grands espoirs thérapeutiques, tandis que les puces à ADN sont en passe de révolutionner les méthodes de diagnostic.

En radio, l'arrivée de microinterrupteurs apportera de nouvelles fonctionnalités, très importantes, comme l'accordabilité ou la reconfigurabilité directionnelle des antennes. Minatec a montré qu'une révolution était en préparation. Le marché européen des microtechnologies, déjà estimé à 2,5 milliards d'euros, devrait atteindre 10 milliards d'euros dès 2002-2003. 

Grâce à l'action incitative d'Eurimus, mais aussi à celle d'autres programmes de financement de la R & D comme Nexus ou Europractice, l'Europe, qui représente actuellement 10 % du marché mondial, devrait passer à 15 %, voire plus en 2005. C'était le voeu exprimé par tous à Grenoble.
Jean-Charles Guézel

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles