Nous suivre Industrie Techno

abonné

Cobots et exosquelettes: la robotique de l'homme augmenté

SOPHIE EUSTACHE
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Cobots et exosquelettes: la robotique de l'homme augmenté

Dans l'industrie, les robots ont fait leurs preuves pour les tâches répétitives. Avec l'émergence des cobots et des exosquelettes, l'évolution des normes de sécurité a élargi leurs champs d'application. Cependant, trois défis restent à relever pour une collaboration sécurisée : les capteurs, l'intelligence embarquée et la puissance de calcul.

Cobots et exosquelettes ont fait leur entrée dans les industries, où ils collaborent avec les opérateurs sur des tâches de production, de maintenance et de logistique. Une interaction rendue possible grâce à l'évolution des normes de sécurité : la norme ISO/TS 15 006 permet par exemple à un robot de travailler hors d'une cage. « Aujourd'hui, on a différentes catégories d'interactions. Avec les robots classiques, l'opérateur ne peut pas entrer dans la zone de travail. Avec les cobots et les robots mobiles sur plateforme, la zone de travail est partagée », explique Cyril Jacquelin, ingénieur du Centre technique des industries mécaniques (Cetim) au sein du pôle Innovation conception simulation. Outre l'aspect législatif, les progrès techniques en robotique ont permis d'élargir la gamme des usages. Capteurs, intelligence artificielle, puissance de calcul : ces briques technologiques sont les clés d'une interaction sécurisée entre l'homme et le robot.

Une aide précieuse pour la maintenance des avions

En partenariat avec Airbus Group Innovations, Sterela, M3 Systems, 2MoRO Solutions, Armines/Institut Clément Ader et le Laas-CNRS, Akka Technologies travaille sur un robot collaboratif dédié à la maintenance : Air-Cobot (Aircraft enhanced inspection by smart et collaborative robot). « Pour ce cobot, nous sommes partis sur deux scénarios : le « daily-check » (vérification quotidienne) et la vérification approfondie. Pour le « daily-check », l'idée est d'accompagner l'opérateur dans sa mission. Pour la vérification approfondie, le robot doit pouvoir détecter les défauts et vérifier qu'ils ont bien été corrigés après la maintenance », explique Luc Barthélémy, chef de projet R&D chez Akka Technologies. Air-Cobot est capable de se déplacer, d'éviter des obstacles, de prendre des mesures et de dialoguer avec l'opérateur. « Pour la navigation, le cobot intègre des caméras, des lasers et un GPS. Pour les mesures, il est doté de capteurs non destructifs (caméras infrarouges, ultra-violet, scanner 3D) », détaille Luc Barthélémy. Air-Cobot est un projet de recherche qui permet aux roboticiens de valider des concepts. « L'idée est de transformer ce projet en robot industriel. Il reste des verrous, malgré les progrès. Il faut améliorer la vitesse de localisation et la vitesse de perception », précise Luc Barthélémy. Akka Technologies a mené à bien la moitié du projet. « Aujourd'hui, on a défini la mission et les scénarios, et on travaille sur les fonctionnalités à inclure dans l'interface. Pour l'interaction, on imagine un opérateur muni d'une tablette, ainsi qu'un mode suiveur et la possibilité de pointer sur la structure de l'avion ce que le robot doit vérifier ». Air-Cobot est testé en conditions réelles sur des avions Airbus.

Les cobots trouvent aussi leur place sur les lignes de production, pour assister des opérateurs et pallier la pénibilité de leur poste. Cobots et exosquelettes y facilitent la manipulation[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0969

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 d'Industries & Technologies

Nous vous recommandons

Pince origami, robots voituriers, plastique bio-recyclé… les meilleures innovations de la semaine

Pince origami, robots voituriers, plastique bio-recyclé… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

A Lyon, Stanley Robotics déploie ses robots voituriers sur le parking de l'aéroport

A Lyon, Stanley Robotics déploie ses robots voituriers sur le parking de l'aéroport

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

[Vidéo] Un préhenseur en origami fait le vide pour saisir des objets

[Vidéo] Un préhenseur en origami fait le vide pour saisir des objets

Plus d'articles