Nous suivre Industrie Techno

Cloud et cobotique dopent la robotisation des usines

Alexandre Couto

Sujets relatifs :

,
Cloud et cobotique dopent la robotisation des usines

© ABB

Le niveau d'automatisation des usines a connu une progression record en 2016, selon la fédération internationale de robotique. Cette tendance devrait s'inscrire dans le temps face aux besoins nouveaux des industriels.

Les robots se multiplient dans le monde. C'est la conclusion d'une étude, aux allures de prémisses de roman de science-fiction, que la fédération internationale de robotique a dévoilé le 27 septembre. En 2016, ce sont 294 000 robots industriels qui ont été vendus à l’échelle du globe, soit une progression inédite de près de 16%. Et selon l’IFR, cette tendance devrait perdurer avec, d'ici 2020, plus de 1,7 millions de nouveaux robots industriels installés dans les usines. Soit une croissance globale de 14%. Mais toutes les zones géographiques ne seront pas égales : la Chine s’est massivement équipée avec près de de 87.000 robots vendus en 2016. Un chiffre presque équivalent aux marchés d’Europe et des Amériques combinés ! La Corée du Sud et le Japon arrivent respectivement en seconde et troisième position avec 41 400 et 37 00 robots vendus l’année dernière. Les Etats-Unis, quant à eux, se sont dotés de 31 400 unités, tandis que l’Allemagne, le plus grand marché européen, a fait l’acquisition de 20 039 robots l’année dernière. La France, avec 4 200 robots, fait office de mauvais élève. Mais ce chiffre cache toutefois une progression spectaculaire de 36% entre 2015 et 2016, montrant que l’Hexagone s’inscrit bel et bien dans un essor général de l’industrie vers l’automatisation.

Des besoins émergents

Selon l’IFR, deux tendances sont à l’origine de cette robotisation de la production : le développement de l’industrie 4.0 et l’automatisation des PME. Sur le premier point, l’organisme relève une appétence des industriels pour la numérisation de l’usine physique. Dans ce cadre la robotique « cloud », dans le cadre de laquelle les données d’un robot sont comparées aux données provenant d’autres robots situés à des emplacements différents, s’impose comme un système répondant au besoin de flexibilité des usines modernes. Mais la robotisation ne concerne pas que les grands sites de production. Les PME montrent également un intérêt de plus en plus marqués pour les solutions d’automatisation. La majorité des équipements vendus en France s’est orientée vers les petites ou moyennes structures. Selon l’IFR, les robots doivent répondre à plusieurs critères afin de conquérir ce marché : une plus grande facilité d’utilisation et de programmation, ainsi qu’une conception davantage tournée vers le travail en collaboration avec l’humain. C’est donc la cobotique, ou robotique collaborative, qui semble avoir l’assentiment des dirigeants de PME. La progression de la robotisation est donc intrinsèquement liée au renouveau des modes de production industriels.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Notre-Dame, Sido, Stratolaunch… les meilleures innovations de la semaine

Notre-Dame, Sido, Stratolaunch… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Les préconisations du rapport Bonnell-Simon pour faire de la France un champion de la robotique

Les préconisations du rapport Bonnell-Simon pour faire de la France un champion de la robotique

Sido, drone martien, particules robotiques... les innovations qui (re)donnent le sourire

Sido, drone martien, particules robotiques... les innovations qui (re)donnent le sourire

Des particules robotiques qui collaborent

Des particules robotiques qui collaborent

Plus d'articles