Nous suivre Industrie Techno

Climat, astrophysique, médecine... un supercalculateur pour simulation extrême

Sophie Eustache
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Climat, astrophysique, médecine... un supercalculateur pour simulation extrême

Le centre informatique de l’enseignement supérieur s’est doté du supercalculateur bullx. D’une puissance de 2,1 Pflops (péta opérations à virgule flottante par seconde), cet équipement de pointe pour les simulations extrêmes permettra d’améliorer les recherches dans des domaines aussi divers que la climatologie, la combustion, l’astrophysique, la médecine et la biologie, la physique des plasmas ou la science des matériaux.

Avec l’acquisition du plus puissant supercalculateur français dédié à la recherche, capable d’exécuter plus de deux millions de milliards d’opérations par seconde, Genci renouvelle les moyens de calcul du Cines (Centre informatique national de l'enseignement supérieur) pour mettre à la disposition des chercheurs français un équipement pour les simulations extrêmes. Il permettra d’exécuter une grande variété d’applications dans des domaines scientifiques aussi divers que la climatologie, la combustion, l’astrophysique, la médecine et la biologie, la physique des plasmas ou la science des matériaux. Ce supercalculateur sera équipé de la future génération de processeurs Intel Xeon, et doté de plus de 200 To de mémoire et son système d’entrées-sorties lui permettra de stocker les données sur disque à un débit supérieur à 100 Go/s, faisant de ce supercalculateur un système apte à accueillir tous les types de simulations numériques.

Une acquisition stratégique

Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur, a tenu à souligner l’enjeu stratégique de cette acquisition, qui contribue à placer la France au meilleur niveau européen et international dans le domaine des infrastructures de calcul et à soutenir notre compétitivité scientifique comme industrielle dans le secteur du big data, dont on évalue à 8 % du PIB européen la création de valeur d’ici à 2020. Baptisé Occigen, le nouveau supercalculateur de Genci sera totalement mis en production en janvier 2015 au Cines, à Montpellier. Il est d’ores et déjà prévu de le mettre à disposition de la communauté scientifique française fin 2014 pour réaliser de grands challenges scientifiques et industriels. Enfin, différentes collaborations seront également menées conjointement entre Genci, le Cines et Bull autour des thématiques de l’efficacité énergétique, de la gestion des données massives ou encore de la démocratisation de l'accès au HPC pour les PME françaises.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des pixels un million de fois plus petits que ceux des smartphones

Des pixels un million de fois plus petits que ceux des smartphones

Les plus petits pixels jamais créés ont été développés par des chercheurs de l’Université de[…]

Un test pour arbitrer le match entre puces quantiques et supercalculateurs

Un test pour arbitrer le match entre puces quantiques et supercalculateurs

Iter, New Space, Intelligence artificielle... les meilleures innovations de la semaine

Iter, New Space, Intelligence artificielle... les meilleures innovations de la semaine

Facebook AI crée un personnage de jeu vidéo... à votre image !

Facebook AI crée un personnage de jeu vidéo... à votre image !

Plus d'articles