Nous suivre Industrie Techno

Clément Moreau, Sculpteo : « Les ingénieurs sont de plus en plus bioniques »

Clément Moreau, Sculpteo : « Les ingénieurs sont de plus en plus bioniques »

© Juliette Raynal pour Industrie & Technologies

Chaque semaine, Industrie & Technologies prend les chemins de traverse et donne la parole à des personnalités qui ont l'innovation dans la peau. En 12 questions, ces personnes du monde de l'industrie tirent le portrait de cette discipline. Aujourd'hui, découvrez le point de vue de Clément Moreau, cofondateur et directeur général de la start-up Sculpteo, spécialiste de l'impression 3D sur mesure en ligne. 

Quand on vous dit innovation, spontanément vous répondez ?

La première chose à laquelle je pense c’est : ingénierie. Chez nous l’innovation, c’est l’innovation du manufacturing, c’est les nouvelles manières de fabriquer les objets dans l’optique de gagner du temps.

Votre dernière rencontre avec l’innovation c’était quand et où ?

C’est aujourd’hui (le mardi 17 mai) chez Sculpteo. Nous venons de dévoiler un procédé de lissage embellisseur. C’est un procédé qui permet de lisser les pièces en plastique imprimées en 3D et qui permet ainsi de se rapprocher de l’injection plastique.

Quelle innovation avez-vous dans votre poche ?

Mon smartphone. Plus largement, je pense que l’internet mobile est quelque chose de fondamentale. Je suis ingénieur logiciel de formation et suis donc très sensible à l’innovation des applications. Il y a dix ans, j’ai participé au développement d’un logiciel de point d’accès sans fil. A l’époque, personne ne comprenait l’intérêt de proposer un internet sans fil.

Votre innovation préférée ?

C’est l’innovation au service de l’innovation. La capacité d’aller de plus en plus vite. Aujourd’hui, une équipe de quatre personnes peut créer une entreprise ambitieuse grâce aux nouveaux outils logiciels et au prototypage. Nous les ingénieurs, nous sommes de plus en plus bioniques. Nous sommes de plus en plus aidés par la technologie.

Et celle que vous détestez ?

Je ne suis toujours pas à l’aise avec l’idée qu’il faille créer un réseau social pour chaque type de chose, pour chaque intérêt. Ça me laisse assez stoïque.

Si vous deviez remettre le Prix Nobel de l’innovation, quelle personnalité récompenseriez-vous ?

J’ai rencontré Eric Carreel lorsque j'étais chez Inventel. Je travaille avec lui depuis de nombreuses années et pour moi c’est un grand innovateur. Il a tout l’aplomb qui va pour être véritablement innovant. Il sait se passer des impératifs techniques pour avancer et affirmer : « Dans cinq ans, je serai là » Il y a un peu une part de « l’intendance suivra » avec Eric. 

Et s’il était attribué à une entreprise, laquelle choisiriez-vous ?

Je ne vais pas être très original. Je crois qu’il y a un consensus sur Apple qui manifestement est une entreprise qui marche bien. Après, je suis également passionné par des entreprises comme Airbnb et Uber et la manière dont les petits détails changent totalement le service apporté. Lorsque je prends un Uber, je trouve que c’est très difficile de savoir exactement où se trouve la véritable innovation mais il y a un coup de génie, c'est sûr.

La qualité qu’il faut cultiver pour innover ?

Le soin du détail et la nécessaire remise en question permanente.

Quel défaut faut-il éviter ?

Il ne faut pas se contenter. Il ne faut pas s’arrêter et se laisser scléroser par un argument politique qui peut arriver très vite dans une entreprise.

Citez un livre qui vous a inspiré en matière d’innovation ?

Je citerai deux livres qui s’appellent tous les deux Makers. Le premier est de Doctorow Cory. Il explique que l’impression 3D est au coeur d’une nouvelle révolution qui passe par les gens et la réindustrialisation. Le second est de Chris Anderson. C’est un livre beaucoup plus journalistique.

En matière d’innovation, vous êtes plutôt…

… Start-up ou grand groupe ?

Plutôt start-up.

... Technologie ou service ?

Je suis assez tourné vers la technologie.

... Continue ou disruptive ?

Elle doit être continue pour qu’il y ait de temps en temps une rupture.

Enfin, de quelle innovation rêvez-vous (pas seulement la nuit) ?

Le fait qu’on arrive tous à être réellement connectés. J’aime énormément le projet One Laptop per Child. C’est bien plus qu’un simple ordinateur, l’objectif est aussi de créer un réseau pour tout le monde.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Grâce à l'impression 3D et au design génératif, DWS lance ses mini-voiliers dans la course à l'allègement

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Design génératif, batteries sodium, 5G… les meilleures innovations de la semaine

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Les cinq meilleures applications industrielles du design génératif montrées à l’Autodesk University

Plus d'articles