Nous suivre Industrie Techno

Clearsy facilite l'automatisation du métro

LUDOVIC FERY lfery@industrie-technologies.com
Avec l'arrivée à échéance de certains matériels, la Régie autonome des transports parisiens (RATP) automatise progressivement ses lignes de métro. Du fait de son trafic dense et fluctuant, la ligne 1 est la première à bénéficier de ce vaste chantier. Les portes palières sont commandées par un système de communication dédié, conçu par Clearsy.

LE PROBLÈMEADAPTER L'INSTALLATION EXISTANTE

Contrairement à la jeune ligne 14 du métro, pensée entièrement pour le passage de rames automatiques, la ligne 1 existe depuis plus d'un siècle. Sur son chantier d'automatisation, la RATP a donc dû travailler en rétro-conception. Les quais centenaires ont été consolidés pour supporter les portes palières, et des détecteurs d'individus ont dû être installés dans les stations qui présentent un écart important entre la façade des quais et le matériel roulant. Une infrastructure spécifique a été aménagée pour la communication entre les rames avec conducteur et les portes palières. En effet, ce n'est que fin 2012 que la ligne aura été entièrement automatisée.

LA SOLUTIONUNE COMMUNICATION SANS FIL ENTRE LA VOIE ET LES RAMES

Sur les 25 stations que compte la ligne 1, c'est une des solutions de la société d'ingénierie Clearsy qui a été retenue. Il s'agit du système DOF1 qui contrôle l'ouverture et la fermeture des portes palières à partir du matériel MP89, les métros de la ligne encore guidés manuellement. La communication s'établit sans fil par induction magnétique entre une antenne sur la voie émettant à 97 kHz, et un capteur à bord de la rame. L'émetteur se présente comme un tapis d'un mètre de long au niveau des rails, tandis que le capteur, d'une dizaine de centimètres, est embarqué sur le boggie du train. La voiture doit donc venir se placer à la verticale du tapis pour qu'il y ait transmission du signal. Le conducteur a néanmoins une marge d'erreur d'une cinquantaine de centimètres. Cette distance a été soigneusement calculée pour autoriser un léger dépassement, qui n'empêche pas les passagers de monter. Mais elle constitue en même temps un tampon efficace pour éviter toute communication entre un tapis et le véhicule ou les portes palières de la voie opposée. Lorsque la voiture est bien positionnée, la liaison sol-rame s'établit, le signal est traité par un système à bord du train puis transmis à un calculateur installé dans le local technique de la station. C'est de ce dernier que part ensuite la commande d'ouverture des portes palières. Ces communications ont un niveau de sécurité SIL3 : cela signifie que les portes ont un risque sur un million de s'ouvrir dans le vide. Le système de Clearsy a coûté moins de un million d'euros, sur les 600 millions que représente le chantier d'automatisation de la ligne 1.

LE RÉSULTATUNE OUVERTURE DES PORTES PALIÈRES QUASI INSTANTANÉE

Grâce à l'infrastructure DOF1, la liaison entre le métro et les portes palières est directe, et l'ouverture de ces dernières est synchrone avec celle des portes du train, commandée par le conducteur. Sur la ligne 14 en revanche, l'ordre doit au préalable être traité par le Système d'automatisation de l'exploitation des trains (SAET) de la RATP. « Le délai de traitement est d'un peu plus de une seconde sur la ligne 14 », confirme Gérald Churchill, chef de projet de l'automatisation de la ligne 1. L'attente ne sera cependant pas la même une fois que les rames automatiques auront remplacé l'ancien matériel sur la ligne 1. « Le délai sera compris entre 0,5 et 0,7 milliseconde, car le signal sera envoyé au SAET quelques centimètres avant l'arrêt du train. »

CLEARSY

Créée en 2001, cette PME française d'ingénierie et de conception de systèmes sécuritaires, travaille dans les secteurs des transports, de l'énergie, de la microélectronique et de la défense. Effectif : 52 personnes Chiffre d'affaires 6,05 millions d'euros en 2011.Implantations Paris, Lyon, Aix-en-Provence

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0944

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2012 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Air France réduit ses émissions de CO²

Air France réduit ses émissions de CO²

Entre Toulouse et Paris, Air France a réussi le vol commercial le plus économe en CO², avec 54 g par passager et par kilomètre. Deux fois moins qu'un[…]

Des essais virtuels 
pour véhicules hybrides

Des essais virtuels pour véhicules hybrides

Un véhicule hybride chez Renault Trucks

Un véhicule hybride chez Renault Trucks

La propulsion par pile à combustible testée en Europe

La propulsion par pile à combustible testée en Europe

Plus d'articles