Nous suivre Industrie Techno

Cleantechs : les mastodontes du web créent un fonds pour faire émerger des technos de rupture

Juliette Raynal
Cleantechs : les mastodontes du web créent un fonds pour faire émerger des technos de rupture

Lancée par Mark Zuckerberg (Facebook) et Bill Gates (ex-PDG de Microsoft), la Breakthrough Energy Coalition prend la forme d’un fonds d’investissement dédié aux jeunes entreprises en phase d’amorçage.

© Capture d'écran vidéo YouTube

Bill Gates et Mark Zuckerberg sont à l’origine d’un nouveau fonds d’investissement dédié aux start-up spécialisées dans les cleantechs. Baptisé Breakthrough Energy Coalition, ce fonds a été dévoilé à l’occasion de la COP21 et regroupe de nombreux entrepreneurs du web.

Bill Gates (ex-PDG de Microsoft), Mark Zuckerberg (Facebook), sa femme Priscilla Chan, Jeff Bezos (Amazon), Reid Hoffman (LinkedIn), Richard Branson (Virgin), Jack Ma (Alibaba), mais aussi Xavier Niel (Free)… Tous, se sont réunis pour former la Breakthrough Energy Coalition. Propulsée par Mark Zuckerberg et Bill Gates, cette nouvelle initiative vise à accélérer l’essor de technologies de rupture dans le domaine des énergies propres.

La Breakthrough Energy Coalition prend la forme d’un fonds d’investissement dédié aux jeunes entreprises en phase d’amorçage qui ont « le potentiel de mettre à disposition de tous une  énergie fiable et à faibles émissions de carbone », explique le site dédié.  Pour l’heure, le montant de l’enveloppe globale de financements n’a pas été divulgué, mais le fonds devrait intervenir dans cinq domaines en particulier : la génération et le stockage d’électricité ; les transports ; les usages industriels ; l’agriculture et enfin l’efficacité des systèmes énergétiques. 

« Résoudre le problème de l’énergie propre est une partie essentielle pour construire un monde meilleur, a expliqué Mark Zuckerberg sur sa page Facebook. Nous ne serons pas en mesure de réaliser des progrès significatifs dans d’autres défis, comme l’éducation et l’accès à Internet, sans une énergie sûre et un climat stable. Pourtant, le progrès vers un système énergétique durable est trop lent, et le système actuel ne favorise pas le type d'innovations qui nous permettra d’aller plus vite »

« La seule façon d'atteindre cet objectif est de développer de nouveaux outils qui permettent d'assouvir la soif du monde pour l'énergie. Ces nouveaux outils innovateurs seront le résultat d'un accroissement dramatique des efforts de recherche du secteur public, parallèlement à des investissements à long terme et flexibles », peut-on encore lire sur le site dédié.

Cette initiative privée se déploiera donc de paire avec une large initiative internationale publique baptisée « Mission innovation ». Ce dispositif, lancé officiellement lundi 30 novembre à la COP21, regroupe vingt pays, dont le Canada, la Chine, le Brésil, la France ou encore les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis. Tous se sont engagés à doubler leurs investissements dans la recherche publique pour le développement des énergies propres. Ensemble, ils devraient investir 20 milliards de dollars (environ 18,9 milliards d’euros) dans ce domaine d'ici 2020.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Vendredi, c’est l’heure de faire le bilan innovation de la semaine. Quelles sont celles qui vous ont le plus marqués sur notre site[…]

19/07/2019 | Santé3D
DeepCubeA, l'algorithme champion de Rubik’s Cube

DeepCubeA, l'algorithme champion de Rubik’s Cube

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Simulation et IA, découvrez les quatre lauréats du prix Atos-Joseph Fourier 2019

Simulation et IA, découvrez les quatre lauréats du prix Atos-Joseph Fourier 2019

Plus d'articles