Nous suivre Industrie Techno

CITI Technologies présente un projet de scooter électrique à structure en composites

Jean-François Preveraud
CITI Technologies présente un projet de scooter électrique à structure en composites

Une conception tenant compte des spécificités de la propulsion électrique

© CITI Technologies

Le groupe d’ingénierie a développé un scooter électrique faisant largement appel aux matériaux composites et aux pièces de structure en matériaux plastiques. Une conception destinée à une production en Europe, qui fait l’objet de plusieurs brevets.

Le groupe CITI Technologies présentera au Salon de la Moto, qui se tiendra fin novembre à Paris, son projet de scooter électrique ek’O, sous forme d’un démonstrateur à échelle un.

Ce projet, financé sur fonds propres, avec la participation d’OSEO et de la région Basse Normandie, se veut emblématique des véhicules électriques urbains grand public de nouvelle génération, respectueux de l’environnement et bénéficiant des dernières avancées technologiques.

« Nous sommes extrêmement fiers de présenter l’une des réalisations issues de notre politique de Recherche & Innovation. Nous sommes convaincus que l’innovation peut contribuer à renforcer l’industrie européenne. Les contacts avancés que nous avons avec des partenaires industriels en sont d’ailleurs la preuve », estime Bilal Anbari, l’un des fondateurs du groupe CITI Technologies.

Une structure en composites

Ek’O est un scooter électrique équivalent d’un 125cm3 thermique, mais il ne s’agit pas d’une simple adaptation d’un scooter thermique. Il a bénéficié d’une re-conception complète pensée autour des spécificités d’un véhicule électrique.

CITI Technologies a en effet conçu un châssis en matériaux composites intégrant et protégeant les éléments électriques de puissance du scooter (batteries, contrôleur, fusibles…). Une conception qui garantit une sécurisation plus importante que les châssis traditionnels et qui a fait l’objet d’un dépôt de brevet auprès de l’INPI.

Cette structure et l’habillage de ek’O sont composés d’une quinzaine de pièces contre une cinquantaine pour un scooter classique avec pour conséquence directe une plus grande facilité de construction. Il en résulte un gain de masse de l’ordre de 20 % et une substantielle réduction du coût de revient de la structure et de l'habillage.

Le projet ek’O bénéficie d’une autre innovation majeure à travers son bras oscillant en matière plastique injectée, étude financée en partie par OSEO. Ce projet fait également l’objet d’un brevet déposé à l’INPI. Enfin, ek’O est équipé d’un moteur-roue électrique innovant développé par la société Phénix International.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.citi-technologies.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Rassemblant une association, des industriels et des écoles d'ingénieurs, le projet Euroglider vise à créer un[…]

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Plus d'articles