Nous suivre Industrie Techno

Circuits THF : un labo de recherche commun NXP/XLIM à Limoges

Jean-François Preveraud
Circuits THF : un labo de recherche commun NXP/XLIM à Limoges

La reconnaissance d'un savoir-faire français

© DR

NXP va créer avec une unité mixte de recherche entre l’Université de Limoges et le CNRS, un laboratoire de recherche commun pour développer des circuits et systèmes électroniques très hautes fréquences.

Le concepteur de circuits intégrés NXP Semiconductors va créer avec le laboratoire de recherche XLIM (Unité mixte de recherche entre l'Université de Limoges et le CNRS) un laboratoire commun dédié aux circuits et systèmes électroniques très hautes fréquences destinés notamment aux applications de télécommunications.

Le XLIM en détails

Le XLIM est une Unité Mixte de Recherche entre l'Université de Limoges et le CNRS (UMR7252).

Au sein du laboratoire, 470 enseignants-chercheurs, chercheurs, doctorants et post doctorants, développent leurs activités de recherche dans les domaines de l’informatique, des mathématiques, de l’optique, de l’électromagnétisme et de l’électronique.

L'Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur(AERES) lui a attribué fin 2010 la note maximale A+.

Le projet de labex (laboratoire d'excellence) Sigma-Lim, qui associe les laboratoires XLIM et SPCTS, a été retenu dans le cadre de l'appel d'offre national Investissement d’avenir en mars 2011.

 

C’est la concrétisation de 8 années de coopération dans le domaine de la conception des circuits intégrés radiofréquences. Ce nouveau laboratoire commun permettra de structurer et d'intensifier les activités collaboratives de recherche et d'innovation développées par les deux partenaires, notamment dans le cadre de thèses préparées par de jeunes chercheurs; l'objectif étant de former ces étudiants à de nouvelles compétences et d'attirer vers l'entreprise de nouveaux talents.

Basé sur l'expertise et les compétences de NXP et de XLIM en termes de modélisation et de conception des circuits radiofréquences et microondes, ce laboratoire étudiera et développera des dispositifs originaux pour des applications liées aux infrastructures de télécommunications sans fil, au secteur ISM (industrie, scientifique et médical), à l'aérospatial et à la défense.

Le département Composants Circuits Signaux et Systèmes Hautes Fréquences (C2S2) du XLIM, placé sous la responsabilité de Raymond Quéré, comporte 30 permanents et 29 doctorants.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.nxp.com/ & http://www.xlim.fr/fr/

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des micro-aéronefs instrumentés dispersés en chute libre maîtrisée pour scruter l'air ambiant

Des micro-aéronefs instrumentés dispersés en chute libre maîtrisée pour scruter l'air ambiant

Une équipe de recherche internationale a mis au point des structures volantes en trois dimensions de très petite taille pouvant[…]

Electronique imprimée : trois leviers pour passer à l’industrialisation mis en avant aux rencontres de l'Afelim

Electronique imprimée : trois leviers pour passer à l’industrialisation mis en avant aux rencontres de l'Afelim

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

« Nous voyons nos wafers diamants dans l’électronique de puissance des véhicules électriques de demain », lance Khaled Driche de DIAMFAB

Plus d'articles