Nous suivre Industrie Techno

Circuit gérant la récupération d’énergie

Jean-François Preveraud
Circuit gérant la récupération d’énergie

Le LTC3588-1 est une alimentation récupératrice d’énergie piézoélectrique

© DR

Linear Technology propose un circuit intégrant tous les éléments nécessaires pour gérer la récupération, la gestion et le stockage de l’énergie produite par des sources de faible puissance utilisant des capteurs piézoélectriques.

Linear Technology annonce le circuit LTC3588-1, qui est à lui seul une solution complète à récupération d’énergie, optimisée pour des sources de faible puissance utilisant des capteurs piézoélectriques. Ce circuit intègre un redresseur en pont, à faibles pertes, avec un convertisseur abaisseur, de fort rendement, pour récupérer l’énergie des vibrations ambiantes via des capteurs piézoélectriques et la convertir ensuite en une tension de sortie régulée pour l’alimentation de microcontrôleurs, de capteurs, de convertisseurs de données et autres composants de transmission sans fil.

Le LTC3588-1 fonctionne sur une tension d’entrée comprise entre 2,7 et 20 V, ce qui lui permet de fonctionner avec une grande variété de capteurs piézoélectriques, ainsi que d’autres sources d’énergie à haute impédance de sortie. Son convertisseur DC/DC abaisseur, à haut rendement, fournit un courant continu jusqu’à 100 mA en sortie ou même des impulsions de charge plus élevées. La tension de sortie peut être programmée suivant quatre seuils fixes (1,8 V, 2,5 V, 3,3 V ou 3,6 V) pour alimenter un transmetteur sans fil ou un capteur avec une intensité maxi de 100 mA. Le courant de repos est de seulement 950 nA avec la sortie régulée (sans charge), ce qui optimise au maximum le rendement de l’ensemble.

Le LTC3588-1 est conçu pour servir d’interface directe entre une alimentation en alternatif ou piézoélectrique, pour redresser un signal sinusoïdal et emmagasiner l’énergie récupérée dans un condensateur de stockage externe, tout en dissipant toute énergie en excès via un régulateur parallèle interne.

Un mode d’arrêt en cas de sous tension (ULVO), à faible courant de repos (450 nA), avec une hystérésis importante, permet à la charge de s’accumuler dans le condensateur de stockage jusqu’à ce que le convertisseur abaisseur puisse transférer une partie de l’énergie emmagasinée sur la sortie. Ce n’est pas un état de sommeil, le LTC3588-1 régule la tension de sortie, en ne consommant que 950 nA de courant de repos tout en chargeant en continu le condensateur de stockage.

Le LTC3588-1 requiert un minimum de composants extérieurs et est encapsulé dans un boîtier DFN 3 mm x 3 mm, ou MSOP-10, à performances thermiques renforcées, ce qui conduit à une solution compacte pour une grande variété d’applications récupératrices d’énergie.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.linear.com  
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"Il faut se lancer dans l'innovation parcimonieuse", lance Alain Cappy, ancien directeur de l'IEMN et de l'Ircica

Interview

"Il faut se lancer dans l'innovation parcimonieuse", lance Alain Cappy, ancien directeur de l'IEMN et de l'Ircica

Alors que la loi de Moore ne permet plus de gagner en performances à énergie constante, l'explosion de l'industrie du[…]

Grâce au neuromorphique, la rétine artificielle de Prophesee réinvente la vision

Grâce au neuromorphique, la rétine artificielle de Prophesee réinvente la vision

Le neuromorphique place les mémoires plus près du coeur

Analyse

Le neuromorphique place les mémoires plus près du coeur

Au bout de la logique neuromorphique

Au bout de la logique neuromorphique

Plus d'articles