Nous suivre Industrie Techno

Cinquantenaire : joyeux anniversaire au langage Basic

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Cinquantenaire : joyeux anniversaire au langage Basic

Cours de BASIC en Russie en 1985.

© ??????????

Alors que des efforts médiatiques sont faits pour initier les gens à la programmation, le langage Basic a fêté hier ses 50 ans. Un langage, qui de par sa simplicité d'accès et son ubiquité dans les années 70 et 80, a contribué à populariser l'informatique et à faire naître de nombreuses vocations d'ingénieurs en informatique.

Le langage de programmation Basic, dont le nom est un acronyme pour «Beginner's All-purpose Symbolic Instruction Code», ce qui donne en français «code d'instruction symbolique à tout faire pour débutant», a été créé le 1er mai 1964 par John G. Kemeny and Thomas E. Kurtz à l'université de Darmouth, aux Etats-Unis. A l'époque, les ordinateurs n'étaient ni «mini» ni «micro», et remplissaient des pièces entières, qu'il fallait réfrigérer pour compenser la chaleur qu'ils généraient.

En rendant leur compilateur disponible gratuitement, les chercheurs s'assurèrent que le langage se répande rapidement, et il le fit. Relativement simple à comprendre, il fut adopté et adapté par de nombreux fabricants d'équipements informatiques, des mini-ordinateurs à leur apparition (Digital Equipement Corp., Hewlett-Packard, Data General) jusqu'aux micro-ordinateurs personnels (le Altair BASIC de Bill Gates et Paul Allen, les ordinateurs de Commodore, les Apple I et II, l'Atari Basic de la société éponyme, les Amstrad CPC, etc.). Cette popularité culmina avec la sortie de l'ordinateur personnel d'IBM et des PC compatibles, qui vit se développer d'encore plus nombreuses variantes du langage. L'engouement était alors très fort aussi bien auprès des professionnels que des particuliers, de nombreux enthousiastes s'essayant à la programmation à domicile.

UN HÉRITAGE QUI PERDURE

Avec l'essor d'autres langages, le Basic connut ensuite un certain déclin, tempéré par la sortie de Visual Basic par Microsoft en 1991, une évolution du langage couplée à un environnement de développement qui connut un franc succès, notamment auprès des PME. Sa simplicité d'accès permettait en effet de développer des applications spécifiques aux besoins de l'entreprise sans trop de problèmes, et compensait souvent les performances moindres de ces logiciels par rapport à ceux programmés dans d'autres langages.

L'héritage du Basic, au-delà de la large proportion de développeurs qui utilisent encore uniquement Visual Basic .NET au sein du framework .NET de Microsoft, se retrouve aujourd'hui dans des initiatives comme code.org, qui veulent motiver les gens (et notamment les jeunes) à apprendre la programmation informatique. Car aujourd'hui plus encore qu'hier, la programmation ouvre aux gens les portes d'un monde aux possibilités extrêmement vastes.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Avis d'expert

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Comment des hackers parviennent-ils à s’infiltrer dans les systèmes d’opération des centrales[…]

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Plus d'articles