Nous suivre Industrie Techno

Cinq (bonnes) raisons d'adopter un fablab si je suis industriel

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Cinq (bonnes) raisons d'adopter un fablab si je suis industriel

© DR

Les fab labs ? Ce ne sont pas "que" des espaces communautaires permettant à des particuliers de fabriquer, grâce à une imprimante 3D, l'objet de leur choix. Ils se révèlent très utiles aussi aux entreprises comme l'ont expliqué plusieurs créateurs de fablabs lors d'une conférence au festival du numérique Futur en Seine. Une leçon dont on peut tirer cinq (bonnes) raisons de succomber à cette nouvelle mode en matière d'innovation.

1. Du matériel en libre accès

Imprimantes 3D, appareils de découpe laser, fraiseuses… Les 150 à 200 porteurs de projets qui souhaitent en ce moment créer un fablab en France le savent : pour créer un espace de conception et de production d'objets par des particuliers ou des entreprises, il faut être équipé de machines de fabrication numérique. Nicolas Lassabe, qui a créé en 2009 le premier fablab français Artilect, s'apprête à investir 200 000 euros dans du matériel « destiné spécifiquement aux professionnels ».

Ces machines permettent à de très jeunes start-up de réaliser facilement et pour une somme modique (le simple prix d'un abonnement annuel de 30 euros chez Artilect) des prototypes. Elles peuvent ensuite convaincre plus facilement d'éventuels investisseurs, ou un accélérateur de start-up, de la valeur de leur projet. La start-up Naïo Technologies a par exemple a développé Oz, un robot capable de désherber tout seul, grâce au fablab Artilect.

Découvrez les quatre autres atouts des fablabs pour l'industrie sur L'Usine Digitale

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Quantum Surgical : le prêt de 15 millions d’euros de la BEI qui va accélérer le lancement de son robot médical

Quantum Surgical : le prêt de 15 millions d’euros de la BEI qui va accélérer le lancement de son robot médical

La start-up de Montpellier, spécialisée dans les medtech, va bénéficier d’un financement de 15 millions[…]

Au salon 3D Print, le concept de l’usine distribuée progresse dans la fabrication additive

Au salon 3D Print, le concept de l’usine distribuée progresse dans la fabrication additive

Au salon Siane, Wyca Robotics met en avant une robotique industrielle « Plug & Play »

Au salon Siane, Wyca Robotics met en avant une robotique industrielle « Plug & Play »

« Les systèmes de vision intelligents sont devenus indissociables de la robotique industrielle », pointe Hervé Henry, PDG de Siléane

« Les systèmes de vision intelligents sont devenus indissociables de la robotique industrielle », pointe Hervé Henry, PDG de Siléane

Plus d'articles