Nous suivre Industrie Techno

Chronique d'une mort annoncée pour les lampes à incandescence

Industrie et  Technologies
Les ampoules électriques popularisées par Thomas Edison vont être sacrifiées sur l'autel des économies d'énergie. Ainsi les ampoules de 100 W et plus disparaîtront des rayonnages dès le 30 juin. Les moins puissantes suivront de même chemin d'ici fin 2012.


La Commission européenne a planifié la disparition progressive des ampoules à incandescence à partir de septembre 2009. (Voir notre article du 10/12/2008) Dans le cadre du Grenelle de l'Environnement, la France a souhaité mettre en place un calendrier plus volontariste :

  • - 30/06/2009 : retrait des ampoules à incandescence 100 W ;
  • - 31/12/2009 : retrait des ampoules à incandescence 75 W ;.
  • - 30/06/2010 : retrait des ampoules à incandescence 60 W ;.
  • - 31/08/2011 : retrait des ampoules à incandescence 40 W ;.
  • - 31/12/2012 : retrait des ampoules à incandescence 25 W.

En effet, les Fédérations des Entreprises du Commerce et de la Distribution (FCD) et des Magasins de Bricolage (FCB) se sont engagées auprès du Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire (MEEDDAT), à retirer de la vente les ampoules à incandescence de plus de 100 W à partir du 30 juin 2009 : soit dans moins de 3 mois !

Pour mémoire, le calendrier européen prévoit d'interdire la mise sur le marché dès septembre 2009 des ampoules à incandescence et halogènes non claires (opales, blanches, dépolies, etc.), des ampoules à incandescence de 100 W et plus, des ampoules de classes énergétiques F et G, des ampoules halogènes de plus de 75 W et de classes D et E, des lampes fluo-compactes de classe B.

La disparition de ces ampoules "énergivores" se fait au profit des ampoules basse consommation qui selon leurs fabricants :

  • - durent 8 à 10 fois plus longtemps ;
  • - consomment 4 à 5 fois d'énergie ;
  • - sont recyclables à 93 % de leur masse.

Des constructeurs qui toutefois passent sous silence :

  • - le prix d'achat beaucoup plus élevé payable avant de réaliser la moindre économie ;
  • - le délai d'allumage pour obtenir la pleine puissance qui les rend inutilisables dans des utilisations de courte durée (toilettes par exemple) ;
  • - l'impossibilité de fonctionner avec des variateurs d'intensité lumineuse ;
  • - le fait qu'elles contiennent du mercure et des poudres fluorescentes, ce qui les rend très polluantes si elles ne sont pas recyclées ;
  • - et surtout occultent la nocivité potentielle de leurs émissions électromagnétiques sur la santé, aujourd'hui mise en avant par nombre d'associations.

Une fois encore, ne va-t-on pas trop vite en imposant des décisions sans mesurer globalement tous les tenants en aboutissants ?

Recyclage : oui mais ...

Côté recyclage, notons la mise en place de Récylum, un éco-organisme agréé par les pouvoirs publics chargé de la collecte et du recyclage des lampes à économie d'énergie. Il s'est engagé auprès du Ministère de l'Écologie à intensifier ses efforts d'information des consommateurs sur les points de vente et à travers une campagne nationale pour promouvoir la collecte des lampes usagées et faciliter la collecte chez les distributeurs en implantant 3 000 meubles de collecte.

Les lampes concernées par ce geste nouveau sont les ampoules basse consommation, les lampes fluorescentes (dits "néons"), les lampes à LED... reconnaissables grâce au logo "poubelle barrée" qui figure obligatoirement sur toutes ces lampes. Mais cela est une entreprise à long terme, car les lampes concernées ont des durées de vie comprises entre 5 000 et 50 000 heures.

Il est par contre dommage que les traditionnelles ampoules à incandescence, que dans "un grand élan écologique" vous allez vous empresser de remplacer ... ne soient pas recyclables.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.malampe.org 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

En Espagne, la première éolienne offshore télescopique est entrée en service

En Espagne, la première éolienne offshore télescopique est entrée en service

Au large des îles Canaries, la première éolienne offshore espagnole a une particularité : elle est[…]

Le biorecyclage enzymatique prend de la bouteille

Le biorecyclage enzymatique prend de la bouteille

Chez Hydro, un tri fin pour un aluminium bas carbone

Chez Hydro, un tri fin pour un aluminium bas carbone

Mini-moteurs ioniques, piles à hydrogène, Global Industrie… les meilleures innovations de la semaine

Mini-moteurs ioniques, piles à hydrogène, Global Industrie… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles