Nous suivre Industrie Techno

Christophe Béhar entraîne le nucléaire vers la quatrième génération

Christophe Béhar entraîne le nucléaire vers la quatrième génération

© dr

Qu'ils soient plutôt agitateurs d'idées ou orchestrateurs de talent, passionnés de technique ou fins analystes de ses usages, les cinquante pesonnalités dont nous vous proposons de découvrir le portrait jouent un rôle majeur dans l'innovation en France. C'est le cas de Christophe Béhar, président du Forum International Génération IV, qui promeut le développement des réacteurs de quatrième génération.

 

 

 

Christophe Béhar a été le directeur jusqu’au 1er février 2016 du département de l’Energie nucléaire du Commisariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) depuis avril 2009. Il se voit confier une nouvelle mission dont le périmètre est encore en définition quand nous publions ces lignes. Cette direction (CEA/DEN) est chargée du soutien à l'industrie nucléaire actuelle et de la préparation du nucléaire du futur, d'une part, et, d'autre part, de l'assainissement et du démantèlement des installations nucléaires du CEA. Son budget annuel est de l'ordre de 1,2 milliard d'euros et elle emploie 4500 personnes. Cet ingénieur diplômé de l’Ecole centrale à Paris multiplie les responsabilités. Il est entre autres le président du Forum international generation IV, une coopération qui vise au développement des systèmes nucléaires de quatrième génération, dont le prototype français Astrid est en cours de conception. Il est aussi  expert désigné par le METI pour l’assainissement et le démantèlement de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi au sein de l’agence japonaise NDF. Outre le CEA, Christophe Béhar a fait un court passage dans l’industrie, chez Thomson-CSF, puis à Valéo.

Consultez notre sélection des 50 personnalités qui font l’innovation en France

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Notre activité de collecteurs de courant pour batteries double son chiffre d'affaires chaque année », se félicite Thierry Dagron, d'Armor

« Notre activité de collecteurs de courant pour batteries double son chiffre d'affaires chaque année », se félicite Thierry Dagron, d'Armor

Entrée sur le marché des batteries il y a cinq ans avec des collecteurs de courant revêtus de carbone, l'entreprise[…]

Derrière le rachat des taxis Slota, Hype ambitionne de construire un écosystème pour la mobilité hydrogène

Derrière le rachat des taxis Slota, Hype ambitionne de construire un écosystème pour la mobilité hydrogène

Des cellules solaires pérovskites sans plomb et efficaces

Fil d'Intelligence Technologique

Des cellules solaires pérovskites sans plomb et efficaces

Charge des batteries li-ion, seconde dose et méthanation par induction… le best-of techno de la semaine

Charge des batteries li-ion, seconde dose et méthanation par induction… le best-of techno de la semaine

Plus d'articles