Nous suivre Industrie Techno

Christian Guellerin, le manager qui forme les designers

Jean-François Preveraud
Christian Guellerin, le manager qui forme les designers

Les designers doivent aussi être des managers

© DR

Inventeurs, entrepreneurs, ingénieurs, acteurs actifs de l'écosystème de l'innovation : la rédaction d'Industrie & Technologies vous dévoile le portrait de 50 personnalités à suivre. Le directeur de l'école de design de Nantes, Christian Guellerin, en fait partie.

« Les designers doivent dépasser la dimension technique des projets et accentuer la dimension managériale », estime Christian Guellerin, directeur de L'École de design Nantes Atlantique. Et comme l’individu aime bien se faire provocateur, il affirme haut et fort que : « Les designers doivent être reconnus dans les entreprises, comme des managers. Ils devraient siéger aux comex des grands groupes, voire diriger des entreprises. »

Il faut dire que ce directeur de l’une des écoles de design les plus en vue en France en ce moment, a le management dans la peau. Après une prépa HEC et un diplôme de l'Institut supérieur de gestion (ISG) de Paris, il part à l’IUA de San Francisco faire un MBA en management international. Il devient en 1985 adjoint du senior vice-président en charge des placements financiers à FGS Group Inc, une holding de communication à New York.

Il revient en France en 1987 pour prendre la direction de l’Institut de préparation à l’action commerciale (Ipac), école de gestion et de commerce dépendant de la CCI de Nantes et de Saint-Nazaire. Organisme dont il deviendra en 1994 directeur du développement et de l’organisation, chargé des formations professionnelles, avant de prendre en 1997 la direction de L'École de design Nantes Atlantique, fonction qu’il occupe toujours.

Mais c’est aussi un pédagogue né. Ainsi il enseigne la comptabilité publique de 1987 à 1994 à l'Université Paris 8, l'analyse financière de 1995 à 1998 à l'Université Paris 9, le management et la motivation des hommes de 2003 à 2005 à l'Université catholique d'Angers. Il est aussi expert auprès de différents organismes institutionnels internationaux pour la validation d’enseignements dans le domaine du design et souvent membre de jurys de concours de design. Ce qui lui a valu d’être président de 2007 à 2013 de l'association internationale Cumulus dont l’objet est d’échanger sur les meilleures pratiques dans le domaine de l’éducation au design, à la création et à l’innovation. Une association qui regroupe près de 200 établissements de design, d’art et de média dans 46 pays, formant ainsi le plus important réseau international dédié à l’éducation au design, avec plus de 3 millions d’étudiants et près de 30 000 professeurs.

Arrivé au bout de ses deux mandats, il a été élu président de France Design Éducation, association française d’écoles de design dont le but est de promouvoir le design et les arts appliqués, en tant qu’activité d’enseignement, de création, d’innovation et de recherche tant sur le plan formation que sur le plan professionnel.

Des activités qui ne l’on pas empêché de développer son école. Il en a ainsi réformé les Masters. Des classiques spécialités comme designer produit, d’espace, d’interaction… sont maintenant intitulées «Nouvelles pratiques alimentaires», «ville durable», «Culture numérique», «Innovation responsable» et, bien sûr «Management du design et de l’innovation». Toujours dans l’optique de sensibiliser ses étudiants au management l’école mène un partenariat avec l’IAE (Institut d’économie et de management de l’université de Nantes). Et l’école s’est aussi ouverte sur l’international en créant un programme de cycle master «Design et inter-culturalité» d’abord en Chine en 2008, puis en Inde en 2010.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles