Nous suivre Industrie Techno

Choisir un logiciel de CAO mécanique

LUDOVIC DE SAINT-MAIXANT / TCA redaction@industrie-technologies.com

Sujets relatifs :

,
La CAO permet de concevoir des objets en trois dimensions (3D) ce qui, contrairement au DAO (Dessin assisté par ordinateur) en 2D, lève toute ambiguïté sur la position des différents éléments au sein d'un assemblage. Au-delà de la géométrie, la CAO intègre aussi les multiples contraintes de conception.

À QUOI ÇA SERT ?

Communication Les informations véhiculées peuvent être accompagnées d'annotations ou de notes de calculs. Ainsi on diminue le temps de compréhension d'un assemblage complexe. Les points de vue deviennent plus explicites.

Gain de temps Contrairement à la conception sur papier, le changement d'une caractéristique comme une cotation se répercute sur l'ensemble de l'assemblage grâce à une conception hiérarchisée.

Marketing Les logiciels de CAO incorporent désormais des solutions de Photo Rendering. L'assemblage est modélisé et traité de façon hyperréaliste avec la prise en charge de l'environnement.

Choisir un logiciel de CAO mécanique

COMMENT FAIRE SON CHOIX ?

Analyse. Une entreprise souhaitant s'équiper d'une solution de CAO doit se poser les bonnes questions avant d'acheter : « Quels types de pièces doit-on concevoir ? Quelle sera l'évolution de mes besoins en termes de conception ? Doit-on également s'engager dans une approche PLM ? Avec le même éditeur que pour la CAO ? »

Test sur une pièce réelle. Demander une présentation du logiciel en prenant en compte les activités de l'entreprise, avec un jeu de pièces ou d'ensembles types. Il est ainsi aisé de se rendre compte de la concordance entre les besoins de conception et les possibilités du logiciel.

Conseil. Faire appel à une société de conseil, à condition qu'elle ne soit pas liée à un éditeur en particulier, pour bénéficier d'un accompagnement complet : formation et méthodologie de conception pour réduire les cycles de développement.

LES POINTS À SURVEILLER AVANT D'ACHETER

Équipement multiple. Pour les sociétés de sous-traitance, le choix de l'éditeur est particulièrement critique. Elles sont souvent obligées de s'équiper auprès de plusieurs éditeurs afin de satisfaire leurs clients.

Compatibilité. Lorsqu'on récupère un fichier issu d'un autre logiciel de CAO, on perd souvent un grand nombre d'informations : les calculs, les métadonnées, la logique fonctionnelle... La géométrie de l'assemblage est par contre conservée à 99 %.

Maintenance. Mieux vaut opter pour un éditeur dont l'équipe de Hot Line est assez réduite. On multiplie les chances de tomber plusieurs fois sur la même personne. Le suivi des problèmes de l'entreprise sera plus soutenu.

PLM. Faut-il acheter les solutions de CAO et de PLM chez le même éditeur ? Les sociétés de consulting préconisent de s'équiper avec les solutions les plus adaptées, quitte à avoir des éditeurs différents. En revanche, la maintenance en sera plus complexe et il faudra faire appel à un intégrateur tiers.

L'AVIS DE L'EXPERT

LAURENT DOUSSET

DIRECTEUR MARKETING DANS LA DIVISION DESIGN ET INNOVATION D'ARES

« La formation doit être liée à l'activité de l'entreprise »

« La formation reçue de l'éditeur est souvent déconnectée de l'activité de l'entreprise. Ce qui dissipe l'attention des concepteurs. Par ailleurs, je conseille de dispenser une formation à chaque mise à jour du logiciel. De cette manière, l'entreprise rentabilisera la maintenance du logiciel. Or ce n'est pas négligeable pour une PME : compter de 10 000 à 15 000 euros par an pour 10 postes. »

ÉTAT DU MARCHÉ

Des signes de reprise économique Le marché mondial des logiciels de CAO était de 5 milliards de dollars en 2009 selon une étude menée par John Peddie Research (JPR). Soit une baisse de 23 % par rapport à l'année précédente où le marché était de 6,7 milliards de dollars. En effet, la crise économique a touché de plein fouet des secteurs comme la construction, l'automobile, l'aéronautique et le naval... Conséquence : les industriels ont massivement diminué leurs achats de logiciels de CAO. En revanche, JPR estime que l'année 2010 verrait le volume des ventes croître jusqu'à 5,4 milliards de dollars. Soit une augmentation modeste de 5 %. Mais les éditeurs devront encore patienter jusqu'à 2013 voire 2014 pour retrouver les niveaux de vente de 2008.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0924

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Choisir un terminal mobile

Choisir un terminal mobile

Un terminal logistique mobile est d'abord un ordinateur industriel, dont les critères de choix sont la robustesse, la puissance, la mémoire, la taille[…]

01/02/2012 |
Choisir un vérin électrique intelligent

Choisir un vérin électrique intelligent

Choisir un moteur électrique

Choisir un moteur électrique

Choisir des panneaux photovoltaïques pour usines

Choisir des panneaux photovoltaïques pour usines

Plus d'articles