Nous suivre Industrie Techno

Chez Mecalectro : les puces RFID assurent la gestion des moyens de mesure

Jean-François Preveraud
Chez Mecalectro : les puces RFID assurent la gestion des moyens de mesure

Des puces RFID apposées sur les outils permettent de gérer finement les moyens de mesure.

© DR

Le constructeur de matériel électromagnétique détourne les puces RFID utilisées pour gérer ses produits, afin de gérer ses moyens de mesure. Pour cela, son partenaire JMD a mis au point deux types de tags et utilise un PDA pour lire et gérer les informations d’étalonnage de ses outils.

Mecalectro conçoit, fabrique et commercialise du matériel électromagnétique dans des secteurs comme l'automobile, le médical ou encore l'aéronautique. Il travaille depuis une dizaine d’années en partenariat avec JMD, qui lui fournit des étiquettes d’identification pour ses produits.

C’est donc naturellement que Mecalectro a fait appel à son partenaire pour développer une solution RFID complète, afin d’améliorer le suivi de ses outils de mesure et de contrôle (pieds à coulisse ; tampons lisses ; jauges de profondeurs ; etc.), dans le but de répondre aux normes d’identification strictes exigées notamment par le secteur aéronautique.

800 outils de 200 types à gérer

En effet, pour satisfaire aux réglementations, Mecalectro a besoin de garantir en permanence, que chacun de ses outils est parfaitement étalonné, et d’optimiser sa maintenance. Pour cela, le service qualité a défini une durée d’utilisation par type d’outil, de 1 à 4 ans. Sachant qu’il existe environ 200 types d’outils et 800 outils au total, leur étalonnage par type était fastidieux et pas forcément nécessaire, puisqu’un outil pouvait être étalonné, alors qu’il n’avait été utilisé qu’une seule fois.

Ces étalonnages représentaient un coût élevé en terme de main d’œuvre, puisque cette maintenance monopolisait un grand nombre de personnes. De plus, aucun suivi n’était possible uniquement par outil. Sans compter qu’il était impossible de connaître leur fréquence d’utilisation.

JMD a donc proposé une solution RFID complète, qui comprend deux types de tag, en fonction des outils ciblés, un lecteur et un dispositif de lecture. Les puces sont, soit incrustées par perçage, soit collées, en fonction de la forme de l’outil.

Un PDA pour gérer la base de données

Le lecteur se présente sous la forme d’un stylo, permettant ainsi une manipulation aisée pour la lecture du numéro du tag. Le dispositif de lecture est un PDA, sélectionné pour son encombrement réduit et sa facilité de transport. Il est assorti d’un logiciel permettant d’attribuer un numéro unique d’identification à chaque outil et d’associer un numéro d’opération de contrôle à un ou plusieurs outils ainsi identifiés.

Les données, importées dans une base, permettent de suivre très précisément l’utilisation de chaque outil et, en fonction du type d’outil, de mieux gérer son étalonnage, évitant ainsi les calibrages superflus. De plus, comme chaque outil est associé à une opération de contrôle et du coup, à une ou plusieurs pièces contrôlées, ceci permet également au département aéronautique de suivre précisément les pièces contrôlées et de répondre aux normes de traçabilité propre à l’aéronautique.

A terme, Mecalectro souhaite étendre ce type de traçabilité RFID à ses outils d’usinage, mais également gérer l’entrée et la sortie de ses produits.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.mecalectro.com & http://www.jmd-marquage-industriel.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Atos lance un supercalculateur de poche pour mettre le cloud dans l’usine

Atos lance un supercalculateur de poche pour mettre le cloud dans l’usine

Le BullSequana Edge lancé par Atos le 16 mai à Paris est un serveur dédié à l’edge computing. Il est[…]

Des pixels un million de fois plus petits que ceux des smartphones

Des pixels un million de fois plus petits que ceux des smartphones

Un test pour arbitrer le match entre puces quantiques et supercalculateurs

Un test pour arbitrer le match entre puces quantiques et supercalculateurs

Iter, New Space, Intelligence artificielle... les meilleures innovations de la semaine

Iter, New Space, Intelligence artificielle... les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles