Nous suivre Industrie Techno

Chez Bargy, les programmes d'usinage sont toujours à jour

Mirel Scherer

Sujets relatifs :

,
Chez Bargy, les programmes d'usinage sont toujours à jour

© D.R.

Le système de gestion mis en oeuvre par ce décolleteur améliore la qualité des pièces tout en assurant une traçabilité sans faille.

Bargy Décolletage est installée à Thyez, en Haute-Savoie, au coeur de la vallée de l'Arve. L'entreprise réalise depuis plus de cinquante ans des pièces complexes de haute précision et travaille principalement pour l'industrie automobile. Elle possède un parc de machines à commande numérique composé de vingt tours, de multibroches, de monobroches, de tours verticaux et de centres de tournage. L'entreprise est certifiée ISO/TS 16 949 et ISO 14 001.

Son problème : « Résoudre l'épineuse question de la gestion des programmes pour les commandes numériques », explique Jérémie Cavet, le responsable informatique de cette PME de soixante personnes. En effet, l'ensemble des programmes était stocké dans les armoires des différentes machines et dans deux PC portables dédiés à l'atelier. Une source d'erreurs potentielle et un manque de cohérence.

Stockés sur le serveur de l'entreprise

« Pour toutes les sociétés, mais surtout pour celles spécialisées dans le décolletage, travailler à partir de la dernière version de programme garantit la qualité de la pièce tout en évitant d'éventuelles casses d'outils », souligne le spécialiste. Sans parler d'un autre objectif important : la maîtrise de l'historique de production exigée par les clients. « La traçabilité est un pré-requis de ce métier », renchérit Jérémie Cavet.

La solution retenue : centraliser les programmes et mettre en place une base de données programmes unique. Pour les récupérer et les distribuer vers les machines ad hoc, la société s'est appuyée sur le système de gestion de programmes Transpocket XCAP de GP Software. Le logiciel fonctionne sur le terminal portable Psion Workabout Pro et sous le système d'exploitation Windows CE. Il est installé dans l'entreprise savoyarde depuis octobre 2007.

L'ensemble des programmes d'usinage est désormais stocké sur le serveur de l'entreprise. Le Transpocket sert, en fait, d'interface aux opérateurs de machines pour recevoir les programmes du serveur et les envoyer sur les machines. Le transfert de données se fait via Wi-Fi. De cette façon, tous les opérateurs sont assurés que le programme qu'ils utilisent est à jour.

Coût modéré et simplicité d'utilisation

Le Psion dispose d'un écran couleur tactile et d'un boî- tier étanche (norme IP54). Il est simple d'emploi grâce à un recours réduit au clavier (icônes) et une gestion par des "assistants" informatiques. Cela dit, il a fallu une période d'adaptation aux spécialistes de l'usinage, peu habitués à l'informatique, pour adopter l'outil.

Le système Wi-Fi est confor-me aux critères industriels. Un seul boîtier Wi-Fi suffit pour couvrir toute la surface de l'atelier. Le technicien de GP Software a configuré en seulement trois jours l'ensemble des machines : « Il a validé la connexion pour chacune d'entre elles et fait les tests pour s'assurer que tout fonctionnait bien », note Jérémie Cavet.

« Nous avons retenu la solution proposée par GP Software pour son coût modéré, sa simplicité de mise en oeuvre et d'utilisation », indique Jérémie Cavet. L'investissement logiciel et matériel n'a en effet pas dépassé les 10 000 euros, alors que les autres solutions disponibles sur le marché exigeaient un investissement deux fois plus élevé. La facilité de récupération des programmes existants a été un autre atout déterminant pour le choix de cette solution.

UN BOÎTIER CONVIVIAL

- Les opérateurs de machines disposent dans l'atelier d'un terminal portable équipé du logiciel XCAP. Il leur permet de télécharger les programmes à partir d'un serveur et de les envoyer sur les machines. L'opération s'effectue à distance, via Wi-Fi, grâce au boîtier installé par GP Software. Une solution simple et économique, adaptée aux PME. Un seul boîtier Wi-Fi suffit pour couvrir toute la surface de l'atelier et le technicien de GP Software a configuré l'ensemble de vingt machines, quel que soit leur type, en seulement trois jours.

EN BREF

L'objectif - Assurer la gestion de programmes d'usinage d'un atelier doté de plus d'une vingtaine de machines à commande numérique. La solution - Le logiciel Transpocket XCAP de GP Software installé un terminal portable de Psion Teklogix.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0904

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies