Nous suivre Industrie Techno

Chercheurs : la France risque-t-elle la pénurie ?

Thibaut De Jaegher

Sujets relatifs :

, ,

3 commentaires

3 commentaires

- 11/06/2014 15h:31

Cet appel comité national de la recherche scientifique concerne-t-il aussi les chercheurs en sciences humaines ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 14/06/2014 21h:01

40% du personnel en deux ans... Est-ce un stagiaire qui a écrit l'article sans réfléchir ? Sur 25 000 employés, ça ferait 10 000 départs en deux ou trois ans, rien ne vous choque ? Sachant que les départs à la retraite sont autour de 700 par an, ça ne colle pas évidemment. C'est la situation opposée qui a lieu : les départs à la retraite vont DIMINUER de près de 40 % d'ici 2016. Il y a bien une crise sur l'emploi scientifique mais cet article est erroné. Voir le texte du CNRS reproduit sur http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2014/03/le-cs-du-cnrs-lance-la-bataille-de-lemploi.html

Répondre au commentaire | Signaler un abus

- 02/04/2015 10h:21

En fait, la situation est la suivante : - moyenne d'age des titulaires : 55-60 ans. - une armée de jeunes en CDD (thésards). Mis à part les filières méca et physique, la plupart n'ont aucun avenir dans la recherche. (privé = ingénieurs et écoles, public = pas un rond pour embaucher). C'est particulièrement vrai dans les sciences du vivant (j'en viens). - nombre de postes ouverts au concours misérable. pour l'INRA grand Ouest, 3 pour les quelques 10000 thésards qui en sortent. - Recrutement de chercheurs étrangers, alors que le niveau général des thésards français s’effondre (crise des vocations oblige). - pas de réseaux entre universitaires, absence totale de passerelles vers le privé (capital pour chercheur un poste à l'étranger). - Manque de compétences en sciences de l'ingénieur et gestion de projets. - Personnel non titulaire considéré comme jetable. A tel point que le suicide d'un jeune docteur pour cause de chômage de longue durée ne suscite qu'un haussement d'épaules. Perte acceptable. Mieux : la loi sur la titularisation des CDD de plus de 3 ans a été détournée en politique de licenciement systématique de ces mêmes personnes en CDD. Bref, n'allez pas dans la recherche. C'est mort.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Chercheurs : la France risque-t-elle la pénurie ?

© DR

Le comité national de la recherche scientifique, organisme dépendant du CNRS, lancera, le 11 juin, un appel pour l'emploi scientifique. Selon lui, la France doit se préparer à affronter une crise majeure sur ce plan si rien n'ait fait pour relancer les recrutements. Près de 40% des chercheurs du public partiront à la retraite d'ici 2016. Si rien n'est fait, on assistera à un décrochage du pays, assure les organisateurs de la manifestation.

Les chercheurs déclenchent l’alerte rouge ! Le Comité national de la recherche scientifique du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) va réunir, le 11 juin, en session plénière ses 1 200 représentants, afin «d'alerter les pouvoirs publics et la société civile sur les dangers que les perspectives actuelles en matière d'emploi scientifique, particulièrement sombres, font courir à la recherche française

Le constat qu'il dresse n'est pas brillant. «Les recrutements dans ce secteur sont en diminution constante depuis une dizaine d'années. Les conséquences se font déjà sentir à travers une crise de la vocation scientifique des nouvelles générations. Si les jeunes se détournent de ces apprentissages et de ces carrières, c'est l'ensemble du système français de recherche qu'on aura mis à mal

La journée n'a pas seulement vocation à faire prendre conscience de cette crise de l'emploi scientifique mais aussi à chiffrer précisément les besoins et à trouver des pistes pour financer le recrutement de ces nouveaux chercheurs. Pour les organisateurs, si nous ne réagissons pas, «nous entrerons dans une période de déstabilisation durable d'un système de recherche qui a pourtant largement contribué à la fois au développement culturel, au dynamisme économique et à la puissance de notre pays

Le message du Comité pourrait avoir déjà été entendu. Le ministère de la Recherche a annoncé cette semaine qu'il travaillait avec les organismes de recherche «à un plan à trois ans pour l'emploi scientifique», tout en reconnaissant que les recrutements allaient se tarir.

Instance du CNRS, le Comité national de la recherche scientifique est notamment chargé du recrutement de nouveaux chercheurs. L'organisme national de recherche recrutera cette année 300 chercheurs, toutes disciplines confondues, contre 400 en 2010, selon le chiffrage d'une dépêche AFP. Le problème est qu'une grande part des chercheurs vont partir à la retraite très prochainement. Selon une analyse chiffrée du Conseil scientifique du CNRS, 38 % des personnes occupant un poste de chercheurs, d'ingénieurs ou de techniciens vont partir à la retraite d'ici 2016.

Le CNRS compte près de 25 000 emplois statutaires, dont quelque 11 200 chercheurs et 13 750 ingénieurs, techniciens et administratifs. Au total, on compte en France 99 700 chercheurs dans la recherche publique.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Moteur ionique, imprimante 3D volante, éolienne XXL… les meilleures innovations de la semaine

Moteur ionique, imprimante 3D volante, éolienne XXL… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez aimé le prototype[…]

ScanPyramids : les instruments du CEA à l’épreuve du désert égyptien

ScanPyramids : les instruments du CEA à l’épreuve du désert égyptien

Médaille d'or du CNRS : les technologies qui ont permis la détection des ondes gravitationnelles expliquées par leurs concepteurs

Médaille d'or du CNRS : les technologies qui ont permis la détection des ondes gravitationnelles expliquées par leurs concepteurs

Et les lauréats du concours i-Lab de création d'entreprises innovantes sont...

Et les lauréats du concours i-Lab de création d'entreprises innovantes sont...

Plus d'articles