Nous suivre Industrie Techno

Chariot électrique moins gourmand

Industrie et  Technologies

La gamme E12-E20 de Fenwick



Le marché des chariots de manutention a le vent en poupe : 6,5% de croissance l'an dernier. Sur ce marché, ce sont les chariots à motorisation électrique qui connaissent la plus forte croissance : 13% ! Mais Fenwick, le leader du marché français n'en profite pas complètement car sa gamme de chariots frontaux électriques est vieillissante. En lançant une toute nouvelle gamme de chariots il compte bien surfer sur la vague de la croissance.

 

 

La gamme E12-E20 comprend 15 modèles qui se différencient par le nombre de roues (3 ou 4), leur capacité de charge (1,2 tonnes à 2 tonnes) et la capacité de leur batterie. Mais surtout, les chariots de cette gamme offrent des performances supérieures à celles de la génération précédente sans consommer plus. Ils atteignent une vitesse maximale à vide comme chargé de 16 km/h pour les trois roues et 20 km/h pour les 4 roues

Fenwick a optimisé la consommation d'énergie de ces chariots en les équipant d'une transmission "tout en un". Cette transmission consiste à regrouper tous les composants électriques et hydrauliques du chariot sur son axe de traction. Les deux moteurs asynchrones - utilisés pour la première fois par Fenwick sur cette gamme de matériel - sont installés de chaque côté, le moteur de levage au centre et juste au-dessus les deux contrôleurs de tractions et de levage. « Avec cette transmission intégrée, il n'y a plus de câble pour relier les différents éléments, donc les pertes énergétiques sont réduites », explique David Forget, chef de produits frontaux.

Par ailleurs, le constructeur allemand a développé un indicateur de charge qui ne prend pas seulement en compte la tension de la batterie mais également son courant. Cette donnée complémentaire rend plus pertinente la détermination de l'autonomie restante et évite donc la recharge prématurée.

Autre nouveauté, pour les applications qui n'exigent pas un fonctionnement du chariot en continu. Celui-ci embarque un chargeur haute fréquence qui adapte la courbe de charge à la batterie et à ses besoins. Ainsi plus la peine de disposer d'une salle de charge. Il suffit de brancher le chariot sur une alimentation monophasée ou triphasée pour recharger la batterie. Pour les applications qui exigent le changement de batterie, Fenwick a facilité l'extraction de la batterie. Celle-ci peut être retirée, puis réintroduite par le côté du chariot à l'aide d'un simple transpalette.

Youssef Belgnaoui

Pour en savoir plus : http://www.e12-e20.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Charge des batteries li-ion, seconde dose et méthanation par induction… le best-of techno de la semaine

Charge des batteries li-ion, seconde dose et méthanation par induction… le best-of techno de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Une tête d’impression 3D polymorphe pour piloter l'alignement des fibres dans les composites

Une tête d’impression 3D polymorphe pour piloter l'alignement des fibres dans les composites

« L’impression 3D a un rôle majeur à jouer pour lutter contre l’obsolescence des équipements industriels », lance Nicolas Gay, co-fondateur de 4D Pioneers

« L’impression 3D a un rôle majeur à jouer pour lutter contre l’obsolescence des équipements industriels », lance Nicolas Gay, co-fondateur de 4D Pioneers

Impression 3D : « La stéréolithographie a toute sa place en production », prône Andreas Langfeld, Président EMEA de Stratasys

Impression 3D : « La stéréolithographie a toute sa place en production », prône Andreas Langfeld, Président EMEA de Stratasys

Plus d'articles