Nous suivre Industrie Techno

Cetimat : un laboratoire pour l’ingénierie des surfaces

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Cetimat : un laboratoire pour l’ingénierie des surfaces

Composite SiC/SiC élaboré par infiltration en phase vapeur

© Cirimat

Le Cetim et le Cirimat s’associent pour créer un laboratoire de recherche commun pour dynamiser leurs travaux respectifs sur les surfaces mécaniques, au niveau de la définition des matériaux et des traitements que l’on peut leur appliquer pour améliorer leur résistance.
 

Le Centre technique des industries mécaniques (Cetim) et le Centre interuniversitaire de recherche et d’ingénierie des matériaux (Cirimat), tous deux Instituts Carnot, s’associent pour créer le Cetimat, un laboratoire commun d’ingénierie des surfaces et de comportement en service des matériaux.

L’objectif est de créer une dynamique nouvelle autour de leur partenariat et de monter des projets de recherche communs en fonctionnalisation des surfaces et ainsi mieux répondre aux besoins des industriels. Une création qui intervient après plusieurs années d’échanges et de collaborations entre les deux centres.

Rappelons que le Cirimat est une unité mixte de recherche associant le CNRS, l’Institut national polytechnique de Toulouse (INP) et l’Université Paul Sabatier.

Des résultats transférables à l’industrie

Plusieurs sujets de recherches pluridisciplinaires portant sur des thèmes à fort impact sociétal et économique, et tenant compte des problématiques environnementales, sont d’ores et déjà identifiés.
 

  • Côté ingénierie des surfaces, ils portent sur : les procédés de dépôts ; les traitements de surface ; les matériaux hybrides ; les surfaces fonctionnelles.

  • Côté comportement en service des matériaux, ils concernent : la durabilité des matériaux dans des environnements spécifiques ; la corrosion (corrosion sous contrainte, fatigue-corrosion).
     

Des projets sont d’ores et déjà engagés, concernant les dépôts sol-gel et la tenue à la corrosion.

Dans ce domaine, les deux Instituts Carnot ont mis au point un revêtement qui permet d’améliorer fortement la tenue à la corrosion d’aciers inoxydables ferritiques, moins chers que les aciers inoxydables classiques mais plus sensibles à la corrosion. Les résultats de ces travaux sont aujourd’hui transférables à l’industrie. Une licence d’exclusivité est même possible, précise-t-on au Cetimat.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.cetim.fr & http://www.cirimat.cnrs.fr
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Du graphène tiré de pneus usagés renforce le ciment

Du graphène tiré de pneus usagés renforce le ciment

Et si les 800 millions de pneumatiques usagés produits chaque année n’étaient plus brulés ou stockés dans des[…]

TWB mobilise les laboratoires toulousains autour du projet BioImpulse pour une nouvelle résine adhésive biosourcée

TWB mobilise les laboratoires toulousains autour du projet BioImpulse pour une nouvelle résine adhésive biosourcée

[Cahier Technique] Quand les matériaux industriels s'inspirent du vivant

Avis d'expert

[Cahier Technique] Quand les matériaux industriels s'inspirent du vivant

Composites : Les thermoplastiques gagnent du terrain

Dossiers

Composites : Les thermoplastiques gagnent du terrain

Plus d'articles