Nous suivre Industrie Techno

Cet objet est "made in Espace" : imprimé en 3D à bord de la station spatiale !

Thibaut De Jaegher

Mis à jour le 28/11/2014 à 10h24

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Cet objet est

Cet objet est "made in Espace". Il a été produit par une imprimante 3D embarquée dans la station spatiale internationale.

Le premier objet imprimé en 3D dans l'espace a vu le jour le 24 novembre. Le fruit d'un programme de recherche commun entre la NASA et une PME "Made in Space" qui développe un procédé de fabrication additive en microgravité.

C’est une grande première. Le premier objet imprimé en 3D de l’univers (à l’exception de la Terre) a vu le jour le 24 novembre dernier au sein de la station spatiale internationale (ISS). La société Made in Space a annoncé que son imprimante 3D, conçue spécialement pour travailler dans un environnement de microgravité, avait réalisé avec succès sa première fabrication additive : une simple plaque de polymères montrant le logo de la société américaine en relief.

Cette expérience n’est pas faite que pour le fun. Ce projet pourrait avoir des conséquences majeures sur la conquête spatiale en permettant aux astronautes de "fabriquer" leurs propres pièces de rechange. « Cette première impression démontre le potentiel de la technologie pour produire à la demande des composants critiques pour remplacer ceux qui tombent en panne dans l'espace », a déclaré Jason Dunn, directeur technique de l’entreprise dans un communiqué.

L'expérience est menée conjointement par le  Marshall Space Flight Center de la Nasa (MSFC) et Made In Space, qui a conçu et construit l'imprimante 3D unique, dans le cadre du programme Small Business Innovation Research (SBIR) de la Nasa. Suite à cette première production, l’imprimante, qui avait été livrée à la station spatiale internationale en septembre dernier, va continuer à fabriquer plusieurs échantillons qui seront retournés sur Terre dans les prochaines semaines. L’idée étant de valider la solidité et le comportement aux contraintes de ces pièces fabriquées en microgravité.

Suite à ces premiers résultats, Made in Space envisage de développer une seconde machine pour l’envoyer à l’ISS début 2015.

Thibaut De Jaegher

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Comment Transavia va réduire sa consommation de carburant en optimisant l’altitude de ses avions

Comment Transavia va réduire sa consommation de carburant en optimisant l’altitude de ses avions

Le nouveau dispositif de la start-up Safety Line devrait permettre d’économiser 25 kg de carburant toutes les dix minutes pour les vols[…]

[Portrait] Guylain Ozzello, l'ingénieur qui révolutionne l'architecture des servovalves

[Portrait] Guylain Ozzello, l'ingénieur qui révolutionne l'architecture des servovalves

« Notre ambition est d’aller chercher des projets deeptechs le plus en amont possible », déclare Christelle Astorg-Lépine, directrice de BLAST

« Notre ambition est d’aller chercher des projets deeptechs le plus en amont possible », déclare Christelle Astorg-Lépine, directrice de BLAST

Avec UltraAir, les communications laser d'Airbus gagnent les avions

Avec UltraAir, les communications laser d'Airbus gagnent les avions

Plus d'articles