Nous suivre Industrie Techno

CES Unveiled : 5 innovations techno à ne pas louper à Las Vegas en 5 tweets

Juliette Raynal
1 commentaire

1 commentaire

- 05/11/2016 10h:25

vraiment impressionnant! je prédis un grand succès à ces semelles à tout faire, mais attention à ne pas augmenter la charge de veille de l'utilisateur. à décliner aussi dans le monde médical.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

CES Unveiled : 5 innovations techno à ne pas louper à Las Vegas en 5 tweets

© DR

Des semelles intelligentes pour les opérateurs, une application de réalité augmentée pour les bouteilles de gaz, des écouteurs pour le travail en open space, un boîtier pour le véhicule connecté, un casque de cinéma mobile... La rédaction d'Industrie & Technologies a déniché cinq innovations à l'occasion de la quatrième édition du CES Unveiled Paris, qui se tenait mardi 25 octobre au Palais Brongniart. Présentation. 

Difficile de circuler ce mardi 25 octobre dans les allées du Palais Brongniart ! Une soixantaine d’entreprises, start-up et grands groupes, s’étaient accaparées les lieux pour présenter leurs dernières innovations, à l’occasion du CES Unveiled Paris. Organisée pour la quatrième année consécutive, la manifestation fait office de répétition générale du CES, la grand-messe de l’électronique grand public qui se tiendra du 5 au 8 janvier prochain à Las Vegas. Sur place, la rédaction d’Industrie & Technologies a déniché cinq innovations technologiques. Présentation.

1 : La semelle intelligente de Rcup

Après avoir passé 14 ans chez PSA, Frédéric Lassara a fondé, en décembre 2014, la start-up Rcup. La jeune pousse propose de réaliser des semelles sur-mesure à partir d’un scanner du pied pour réduire la pénibilité du travail des opérateurs. « Sur un site de production, un ouvrier marche facilement 7 à 10 km par jour avec des chaussures de sécurité », indique l’entrepreneur. Le premier objectif des semelles consiste donc à réduire les douleurs de dos des opérateurs. Mais la start-up compte aller plus loin et travaille sur une semelle intelligente avec une fonctionnalité de Command by motion. D’un tapement de pied, l’opérateur peut alors arrêter un convoyeur, indiquer que les stocks intermédiaires sont épuisés ou donner toutes sortes d’ordres à une machine. Le tout grâce à des algorithmes embarqués et débarqués sur la semelle, le smartphone ou la machine industrielle et le cloud. De quoi gagner quelques secondes sur le process, qui génèrent rapidement d’énormes économies. « L’idée est de proposer un véritable assistant digital pour l’industrie 4.0 », résume Frédéric Lassara, qui travaille sur des pilotes avec L’Oréal, la RATP, la SNCF ou encore Vinci. La start-up planche également sur des algorithmes d’intelligence artificielle pour, par exemple, détecter en amont la fatigue d’un travailleur selon sa manière de marcher.

2 : La boutielle de gaz connectée grâce à la réalité augmentée d'Ubleam

Air Liquide participera pour la première fois au CES de Las Vegas en janvier prochain. L’industriel fera le voyage avec cinq start-up partenaires dont Ubleam. Air liquide a co-développé avec cette jeune pousse une application de réalité augmentée qui permet de transformer les bouteilles de gaz en objets connectés. Concrètement, en scannant le manomètre de la bouteille et son identifiant, un artisan va pouvoir obtenir des informations pertinentes pour son travail. Il pourra connaître, par exemple, l’autonomie de la bouteille et les réglages qu’il doit réaliser selon les tâches qu’il souhaite effectuer, comme un brasage ou un soudage. Pour l’heure, le dispositif est toujours au stade du prototype et est en cours de tests.

3 : Les écouteurs à annulation de bruits sélective d'Orosound

Le bruit au travail nuirait sensiblement à la productivité. C’est pour répondre à cette problématique que la start-up Orosound, créée en mai 2015, a développé des écouteurs à annulation de bruits sélective. Concrètement, les écouteurs Tilde, encore à l’état de prototype, permettent de sélectionner la voix que l’on souhaite entendre et de diminuer le bruit ambiant. La première fonctionnalité est permise grâce à la présence de huit microphones qui effectuent une triangulation et détectent d’où la voix principale provient. La seconde fonctionnalité est, quant à elle, permise par la présence de deux processeurs et d'algorithmes propriétaires, qui permettent d’identifier les sources sonores. La start-up a déposé deux brevets pour protéger son innovation. Les écouteurs Tilde sont d’ores et déjà disponibles en précommande sur Kickstarter à 145 euros. Les premières livraisons sont prévues pour le mois de mai prochain.

4 : La balise GPS ultra-miniaturisée d'Aguila

En France, 75% des véhicules vendus sont des véhicules d’occasion. La plupart des conducteurs devront donc attendre un certain moment avant de bénéficier des fonctionnalités du véhicule connecté. Pour diminuer ce temps d’attente, la société Aguila Technologie, basée près de Biarritz et à l’origine d’une balise GPS ultra-miniaturisée, a développé le boîtier Cariboo. Celui-ci embarque un GPS, un accéléromètre, un calculateur, une connexion Bluetooth et un module 2G/3G. Il se branche sur la prise cigare du véhicule et est relié à une application mobile. Il propose des fonctionnalités de partage, de localisation à la demande et de statistiques. « On peut, par exemple, connaître le temps passé dans son véhicule pour aller au travail ou à des fins de loisirs » explique Hubert Forgeot, le fondateur de la société.

5: L'écran de cinéma mobile de Royole

Basée en Californie et en Chine, l’entreprise Royole a profité de l'édition parisienne du CES Unveiled pour présenter son casque Moon, dont le lancement sur Amazon est prévu le 1er novembre prochain. Avec ce casque, Royole propose de vivre une expérience de cinéma mobile. Moon est, en effet, doté d’un écran Amoled d’une résolution de 1080 pixels. Cette technologie de diodes électroluminescentes organiques permet d’obtenir une meilleure intensité des couleurs, plus de profondeur et un meilleur contraste. De quoi offrir à l’utilisateur une expérience plus immersive. Moon est également équipé de capteurs, réalisés avec de l’électronique organiques. Cette approche a permis de les rendre flexibles et de les intégrer à une surface tactile au niveau de l’écouteur. Le casque embarque aussi des algorithmes propriétaires et des processeurs pour une réduction active du bruit. Il dispose d’un système d’exploitation et d’une mémoire ce qui permet à l’utilisateur d’accéder à ses films, ses vidéos, ses images et ses jeux vidéo. Une connexion Wi-Fi permet d’accéder aux services de streaming.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

Les systèmes de reconnaissance faciale, de l’iris ou des empreintes digitales se généralisent sur les terminaux[…]

Mohamed Sabt sécurise les smartphones

Mohamed Sabt sécurise les smartphones

Des vêtements ultratechniques pour lutter contre le chaud et le froid

Des vêtements ultratechniques pour lutter contre le chaud et le froid

Micro-électronique : Sabrina Fadloun explique sa thèse en 180 secondes

Micro-électronique : Sabrina Fadloun explique sa thèse en 180 secondes

Plus d'articles