Nous suivre Industrie Techno

[CES Las Vegas] Navettes autonomes et piles à hydrogène, Toyota dévoile son prototype de Smart City

[CES Las Vegas] Navettes autonomes et piles à hydrogène, Toyota dévoile son prototype de Smart City

© Toyota

Toyota a annoncé le 7 janvier lors du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas son intention de construire un prototype de Smart City. Situé au pied du mont Fuji, au Japon, le site permettra d'expérimenter dans de nombreux domaines de le ville intelligente, allant de l'alimentation par des piles à hydrogène, aux mobilités décarbonées, en passant par les habitats connectés.

L’annonce n'est pas passée inaperçue lors du CES 2020 qui se tient du 7 au 10 janvier à Las Vegas (Etats-Unis) : Toyota va troquer sa casquette de constructeur pour celle de bâtisseur. La firme japonaise a en effet prévu de créer, au pied du mont Fuji, un prototype de ville du futur. Baptisé Woven City (ville « tissée » ou « entrelacée »), ce projet prévoit de transformer un ancien site industriel de 71 hectares en un écosystème urbain entièrement connecté et alimenté en énergie par des piles à hydrogène.

Présenté par Akio Toyoda, PDG de Toyota, comme un laboratoire à ciel ouvert pour tester les technologies de la domotique, des véhicules autonomes ou encore des énergies propres, Woven City sera également un réel lieu de vie.

Un laboratoire habité

Le site sera ouvert aux familles des salariés de Toyota, aux retraités, ainsi qu’aux scientifiques et partenaires industriels qui participeront au projet. la ville devrait ainsi accueillir 2000 résidents permanents.

Pour le PDG de Toyota ce projet permettra d'expérimenter de nouvelles méthodes d'acquisition et de traitement des données « Construire une ville à partir de zéro, même à l’échelle réduite, offre l’opportunité de mettre au point de nouvelles technologies. Personnes, véhicules et bâtiments généreront des données qui nous permettront de tester de nouveaux outils d’intelligence artificielle », a déclaré Akio Toyoda.

La mobilité urbaine à l'étude

Les technologies de mobilité urbaine seront naturellement au cœur du projet. Les voies de circulations seront organisées en trois catégories : une pour les véhicules rapides, une autre pour un mix de véhicules lents et de piétons et enfin des voies piétonnes végétalisées. Ces voies seront entrelacées pour « former une grille organique » selon Toyota.

Les navettes autonomes, notamment les modèles e-Palette développés par Toyota pour les prochain jeux olympiques de 2020 au Japon, seront les véhicules privilégies dans les zones centrales de la ville.

A l’instar du quartier de Quayside de Toronto, projet d’aménagement de smart city piloté par la filiale de Google Sidewalks Labs, les bâtiments seront conçus en bois et équipé de panneaux photovoltaïques. Autre similitude avec le projet de Google, un réseau souterrain pour le transport des biens et des déchets devrait être mis en place.

Toyota a lancé un appel aux entreprises à rejoindre le projet afin de tester leurs technologies. La première phase du chantier pourrait être achevée dès 2021.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

La Banque publique d’investissement (Bpifrance) a opté pour la solution cloud d’Amazon pour stocker les données relatives[…]

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

Pour bien commencer la semaine, la recette de Norsk e-fuel pour décarboner l’aviation

Pour bien commencer la semaine, la recette de Norsk e-fuel pour décarboner l’aviation

Plus d'articles