Nous suivre Industrie Techno

[CES 2018] Le robot compagnon Buddy dans sa version finale

[CES 2018] Le robot compagnon Buddy dans sa version finale

Aujourd'hui en phase d'industrialisation, Buddy est né à partir d'une campagne de financement participatif lancée le 7 juillet 2015.

© Camy Duong Photographie

Récompensée par un "Best of innovation Award", Blue Frog Robotics sera au CES 2018 de Las Vegas (du 9 au 12 janvier). Aujourd'hui en phase d'industrialisation, elle y présente pour la première fois son robot compagnon Buddy dans sa version finale.

Fini les prototypes. Pour la première fois, Buddy sera dévoilé dans sa version industrielle finale. Récompensée le 24 octobre dernier par un « Best of Innovation Award » dans la catégorie robotique et drones, Blue Frog Robotics ira présenter son robot compagnon au Consumer Electronics Show (CES) qui se tient à Las Vegas du 9 au 12 janvier 2018. Décerné par un jury composé d’experts et de journalistes dans les domaines des technologies, ce prix a été remis à vingt entreprises, dont deux françaises, dans plusieurs catégories.

Président et fondateur de Blue Frog Robotics, Rodolphe Hasselvander espère retirer de sa participation au CES une visibilité supplémentaire. « Surtout du côté des Etats-Unis car nous sommes déjà assez visibles en France », relève-t-il. Aujourd’hui au stade de l’industrialisation, l’entreprise est à la recherche de nouveaux partenaires, investisseurs et distributeurs. « Nous discutons actuellement avec les grandes enseignes de distribution de produits technologiques grands publics », affirme M. Hasselvander. Car Buddy arrivera sur le marché au deuxième semestre 2018. Et Blue Frog Robotics a d'ores et déjà près de 1000 précommandes à satisfaire.

Démocratiser la robotique

Que ce soit pour protéger la maison, divertir la famille ou diffuser de la musique, Buddy est un assistant à domicile au quotidien. « Notre but est de démocratiser la robotique, insiste M. Hasselvander. C’est une sorte de R2D2 destiné à la famille. »

Du haut de ses 60 centimètres pour 5 kilos, ses batteries lui offrent jusqu’à 10 heures d’autonomie pendant lesquelles il se déplace grâce à ses capteurs et ses trois roues. A la place du visage ? Une tablette 8 pouces connectée en Wi-Fi et Bluetooth. Ses yeux ? Trois caméras 3D, RGB et thermique qui lui permettent d’observer les mouvements des personnes dans son champ de vision. Enfin, il est doté d’une intelligence artificielle et d’une technologie pour la détection, la reconnaissance et le suivi des visages et des objets.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Notre-Dame, Sido, Stratolaunch… les meilleures innovations de la semaine

Notre-Dame, Sido, Stratolaunch… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Les préconisations du rapport Bonnell-Simon pour faire de la France un champion de la robotique

Les préconisations du rapport Bonnell-Simon pour faire de la France un champion de la robotique

Sido, drone martien, particules robotiques... les innovations qui (re)donnent le sourire

Sido, drone martien, particules robotiques... les innovations qui (re)donnent le sourire

Des particules robotiques qui collaborent

Des particules robotiques qui collaborent

Plus d'articles