Nous suivre Industrie Techno

[CES 2018] Avec ses start-up, CentraleSupélec veut susciter des vocations

[CES 2018] Avec ses start-up, CentraleSupélec veut susciter des vocations

K-Ryole et sa remorque électrique.

© Séverine Fontaine (Industrie & Technologies)

L’Ecole d’ingénieurs CentraleSupélec sera présente sur le CES 2018 à Las Vegas (du 9 au 12 janvier) pour présenter deux de ses start-up : Immersive Therapy et K-Ryole. L’objectif : les accompagner sur place et susciter des vocations chez ses étudiants. 

Pour accompagner ses start-up sur place et susciter des vocations auprès de ses étudiants, l’école d’ingénieurs CentraleSupélec sera présente sur le CES 2018 qui aura lieu du 9 au 12 janvier à Las Vegas. L’Ecole embarque dans ses valises deux start-up, Immersive Therapy et K-Ryole, avec une volonté d’aller plus loin que l’accompagnement de start-up.

« Il ne s’agit plus seulement d’accompagner les porteurs de projets, mais de faire adopter une posture d’entrepreneur et d’intrapreneur à l’ensemble de sa communauté, étudiants et enseignants-chercheurs, avec l’appui de ses communautés d’alumni », explique CentraleSupélec dans un communiqué. L’objectif : augmenter le pourcentage de diplômés entrepreneurs dans les trois prochaines années de 3 à 10 % et accompagner les enseignants-chercheurs vers la création d’entreprise. D’autres start-up, issues de CentraleSupélec, seront présentes sur le CES 2018 : Familink, Marbotic, Netatmo, Shapeheart, Apitrak ou encore Biomodex.

Deux start-up inspirantes

La start-up Immersive Therapy veut révolutionner les thérapies. Créée en 2017 sur le campus de Rennes par Lilian Delaveau (étudiant) et deux enseignants-chercheurs (Renaud Séguier et Catherine Soladié), celle-ci a pour objectif de concevoir des plateformes ludiques, grâce notamment à des technologies de réalité virtuelle et augmentée. Ainsi, ces serious game pourraient permettre – et dans un premier temps – aux patients atteints d’acouphènes chroniques de se soigner autrement.

Baptisée K-Ryole, la remorque électrique intelligente créée par deux diplômés de CentraleSupélec (Nicolas Duvaut et Gilles Vallier) permet de transporter jusqu’à 250 kg sans effort ! Son châssis unique permet de proposer différentes modules selon les usages. Son système d’accrochage permet à la remorque d’être attelée sur n’importe quel type de vélo. Trois modèles de K-Ryole sont actuellement en phase préindustrielle. Un modèle généraliste devrait compléter la gamme. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Cette semaine, vous avez été nombreux à vous intéresser à la technologie d’électrolyse alcaline que[…]

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

Plus d'articles