Nous suivre Industrie Techno

CES 2017 : Une Renault électrique open source destinée aux développeurs

CES 2017 : Une Renault électrique open source destinée aux développeurs

Renault a mis au point un véhicule open source sur la base d’une Twizy. Entièrement personnalisable, le concept est à destination des start-up, laboratoires, chercheurs et clients privés. 

Est-ce un véhicule autonome et connecté, doté d’intelligence artificielle ? Les annonces du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas se multiplient sur le sujet, mais Renault étonne en proposant une plateforme ouverte – sur la base d’un Twizy – permettant aux start-up, laboratoires, chercheurs de réaliser leur propre véhicule électrique et des applications associées. Ce Renault Twizy dépourvu de carrosserie - baptisé POM pour platform open-mind - est une plate-forme automobile open source. Le logiciel existant peut donc être copié et modifié.

Autour de ce concept, quatre partenaires

Le partenariat entre Renault et OSVehicle porte sur le développement de la plateforme open source. L’entreprise propose en plus un service de conception et d’ingénierie à la demande pour une personnalisation complète. OSVehicle simplifie la fabrication, le partage, la distribution et la modification de la conception matérielle des véhicules électriques. Le partenaire ARM est fournisseur de technologies de conception de processeurs. La collaboration va permettre d’étendre la conception logicielle et matérielle de Twizy pour la mise en œuvre de nouvelles fonctions, notamment l’interopérabilité avec les différents appareils connectés sur ARM.

Le partenaire Pilot est fournisseur d’accessoires électroniques mobiles et automobiles. L’entreprise a co-réalisé un câble de recharge électrique lumineux. Ce dernier indique l’état de charge en s’illuminant et en clignotant proportionnellement au flux d’électricité (rapidement si la circulation du courant est importante). Le partenaire Sensoria quant à lui co-développe des vêtements intelligents – des chaussettes connectées – permettant de récolter des informations sur les pilotes automobiles. L’application recense ainsi les données de vitesse, freinage et accélération pour évaluer leurs performances sur circuit. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Dossiers

Véhicule autonome : des déploiements qui s'adaptent aux terrains

Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras. Pour la quasi-totalité des acteurs, l’heure n’est plus aux promesses de Gascons[…]

23/10/2020 | TransportGoogle
Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Dossiers

Véhicule autonome : De l'échec au nouveau départ

Batteries Lithium-ion : une vague de gigafactories déferle sur l'Europe

Batteries Lithium-ion : une vague de gigafactories déferle sur l'Europe

Plus d'articles