Nous suivre Industrie Techno

CES 2017 : les innovations made in France de sept industriels

CES 2017 : les innovations made in France de sept industriels

A l'occasion du CES 2017, Legrand présentera sa nouvelle solution Céliane with Netatmo.

© Legrand

La prochaine édition du CES de Las Vegas, la grand-messe de l’électronique grand public, ouvrira ses portes ce jeudi 5 janvier. Selon La French Tech, 275 entreprises françaises feront le déplacement. Alors que la manifestation a d’abord attiré les start-up (233 cette année), les industriels, comme Dassault Systèmes, Engie, Legrand ou encore Valeo, sont de plus en plus nombreux à participer à l'événement. Pourquoi font-ils ce voyage ? Quelles innovations vont-ils présenter ? La rédaction d'Industrie & Technologies a recueilli leurs témoignages pour vous proposer un état des lieux. 

Legrand et sa mue vers la maison connectée

Cette année, Legrand disposera de son premier stand en propre au CES. Le spécialiste de l'infrastructure électrique et numérique du bâtiment fera le déplacement pour identifier de nouvelles opportunités et potentiellement signer de nouveaux partenariats (c'est au CES que l'industriel avait noué un partenariat avec La Poste il y a deux ans). Mais si Legrand fait le voyage à Las Vegas c'est aussi, et surtout, pour affirmer sa mutation dans l'univers de la maison connectée. Cette ambition se matérialise par sa dernière solution baptisée Céliane with Netatmo. Comme son nom l'indique, l'offre a été co-développée avec la start-up Netatmo dans laquelle Legrand a investi en novembre 2015. 

A travers cette offre, Legrand entend répondre aux attentes des utilisateurs en matière de sécurité, de confort, de gestion de l’énergie et du maintien à domicile. Original, le dispositif s’articule autour d’une application mobile, d’interrupteurs fixes et mobiles et de prises électriques. « Des produits qui font tellement partie de notre quotidien que nous avons tendance à les oublier » souligne Jérôme Boissou, responsable marketing du programme Eliot de Legrand. « Notre ambition est de démocratiser la maison connectée pour tous et pour chacun », poursuit-il. Dans cette optique, l’accent a été porté sur l’expérience utilisateur et l’ergonomie du service. Il serait ainsi possible de connecter sa maison en l’espace de cinq secondes seulement. Pour illustrer cette facilité d’usage, Jérôme Boissou donne un exemple concret : A l’entrée de votre chambre, un interrupteur Céliane encastré dans le mur permet d’éteindre la lumière. Pour ne plus avoir à se lever au moment du coucher pour éteindre la lumière, il suffit d’appuyer 5 secondes sur un interrupteur Céliane mobile puis de taper sur l’interrupteur du mur pour créer un va et vient. L’utilisateur peut alors contrôler la lumière depuis son lit avec l’interrupteur mobile posé sur sa table de chevet. Cette facilité d’usage a tout de même un prix. Il faut, en effet, compter 699 euros pour un pack comprenant six prises. Dans une logique d’interopérabilité, l’offre Céliane sera compatible avec les produits Netatmo, mais aussi avec les produits Samsung, le bouton Amazon Echo et fera partie de l’écosystème Home Kit d’Apple.   

Engie et sa kyrielle de start-up partenaires

Pour la deuxième année consécutive, Engie participera au CES de Las Vegas avec son propre stand. Cette année, l’énergéticien déploiera une nouvelle fois son stand au sein de l’Eureka Park, l’espace dédié aux start-up. Engie fera d’ailleurs le voyage avec une batterie de jeunes pousses (Connit, Ecova, Heliatek, Leet Design, Serviz, Sigfox, Symbio, We Now, Stereograph, Sense, Siradel et 50five), mais aussi plusieurs partenaires industriels, dont Michelin et Leroy Merlin. Sur le stand, les visiteurs pourront notamment découvrir un système d’antenne satellite extra plat en bande Ka baptisé SKaLP et les dernières innovations d’Engie dans le domaine de l’impression 3D.

Dassault Systèmes, son coeur imprimé en 3D et ses expériences immersives

L’éditeur de logiciels sera présent, lui aussi, pour la deuxième fois consécutive au CES. Lors de la manifestation, l’industriel entend présenter une batterie de projets. Parmi eux : le Living Heart, un cœur en trois dimensions simulé par les outils de Dassaut Systèmes. Les visiteurs pourront enfiler des lunettes spécifiques pour visualiser le cœur en 3D sur la tablette ZSpace. Ils pourront également toucher de leurs propres mains le cœur, imprimé en 3D par la start-up française Biomodex, membre du 3DexperienceLab, le programme d’incubation de Dassault Systèmes.

D’autres start-up du programme seront d’ailleurs présentées, comme XtreeE, spécialiste de l’impression 3D XXL. Enfin, à l’aide d’un casque de réalité virtuelle HTC Vive, les visiteurs pourront aussi tester l’expérience Virtual Garage pour découvrir une DS3 sous toutes ses coutures et se projeter dans son habitat via la plate-forme Homebyme. Avec ces différentes expériences, « l’idée est de montrer la puissance de la plateforme 3DExperience et des applications de Dassault Systèmes, notamment dans le domaine du design, avec un scénario de revue et de validation de design à chaque étape de la conception d’un produit», détaille Olivier Ribet, vice président de l'industrie High Tech chez Dassault Systèmes.

Air liquide, un premier baptême avec cinq start-up 

Air liquide participera pour la première fois au CES de Las Vegas. L’industriel fera le voyage avec cinq start-up partenaires, dont Ubleam. Air liquide a co-développé avec cette jeune pousse une application de réalité augmentée qui permet de transformer les bouteilles de gaz en objets connectés. Concrètement, en scannant le manomètre de la bouteille et son identifiant, un artisan va pouvoir obtenir des informations pertinentes pour son travail. Il pourra connaître, par exemple, l’autonomie de la bouteille et les réglages qu’il doit réaliser selon les tâches qu’il souhaite effectuer, comme un brasage ou un soudage. Pour l’heure, le dispositif est toujours au stade du prototype et est en cours de tests.

Valeo, de la mobilité partagée au véhicule autonome

Valeo exposera pour la quatrième année consécutive au CES. Après tout, le voiture devient un véritable (gros) objet connecté ! Pendant l’événement, l’équipementier automobile présentera cinq innovations, dont trois exclusives. Il s'agit plus exactement du démonstrateur électrique de conduite autonome Valeo eCruise4U, du système de caméras de vision interconnectées Valeo XtraVue, le freinage d'urgence autonome Valeo 360 AEB Nearshield, le plafonnier Valeo C-Stream et le Valeo Cockpit

Ces innovations s’inscriront dans trois fortes tendances du monde de l'automobile : la réduction des émissions de CO2 avec l’électrification de l’ensemble de la chaîne de traction, la conduite autonome et la mobilité partagée au travers du véhicule connecté.

EDF

EDF fera également le voyage et profitera de la manifestation pour mettre en avant Sowee, un dispositif conçu pour piloter la consommation d’énergie et commander à distance les objets connectés du quotidien. Cette offre est portée par une nouvelle filiale d’EDF, également nommée Sowee.

Pernod Ricard

Grande première en tant qu’exposant pour Pernod Ricard. Arborant les allées du CES depuis quelques années, l’entreprise se lance à son tour dans le grand bain. « Nos équipes se sont rendues au CES à plusieurs reprises à l’occasion des éditions précédentes, pour se tenir informées des tendances et des grandes innovations », précise Apolline Celeyron, porte-parole de Pernod-Ricard. La société présentera Opn, une librairie de spiritueux connectée destinée à accompagner les consommateurs lorsqu’ils reçoivent des invités chez eux et leur apprendre l’art de la mixologie (mélange des boissons pour concocter des cocktails). 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

Les systèmes de reconnaissance faciale, de l’iris ou des empreintes digitales se généralisent sur les terminaux[…]

Mohamed Sabt sécurise les smartphones

Mohamed Sabt sécurise les smartphones

Des vêtements ultratechniques pour lutter contre le chaud et le froid

Des vêtements ultratechniques pour lutter contre le chaud et le froid

Micro-électronique : Sabrina Fadloun explique sa thèse en 180 secondes

Micro-électronique : Sabrina Fadloun explique sa thèse en 180 secondes

Plus d'articles