Nous suivre Industrie Techno

CES 2016 : L’Oréal invente un patch connecté anti-coup de soleil

CES 2016 : L’Oréal invente un patch connecté anti-coup de soleil

© L'Oréal

A l’occasion du CES de Las Vegas, le géant de la cosmétique a levé le voile sur un patch qui permet à son utilisateur d’être informé en temps réel de son exposition aux UV. Ce nouveau produit a été développé au sein de l’incubateur californien de L’Oréal et sera disponible dès cet été. Notre confrère L'Usine Digitale décrypte cette innovation. 

Si L'Oréal n'est pas (encore) exposant au CES de Las Vegas, il dispose néanmoins d'une suite privée pour présenter les dernières innovations de son incubateur californien. C'est dans cette pièce, 31 étages au-dessus du salon grand public, qu'il présente le quatrième projet issu de son laboratoire d'innovation numérique : de la technologie à porter d'un nouveau genre.

« Depuis la création de l'incubateur, il y a trois ans et demi, j'ai toujours voulu travailler autour des "wearables", confie Guive Balooch, vice-président du Connected Beauty incubator du groupe. Mais pas pour créer un énième bracelet. On en voit déjà des centaines au CES qui ressemblent tous et ont les mêmes fonctions, toutes basées sur un accéléromètre. On a voulu créer quelque chose de différent ».

Une seconde peau connectée

 L'incubateur s'est donc rapproché de la start-up américaine MC10, basée à Cambridge, spécialiste de l'électronique ultrafine. « Ils ont fourni leur technologie, nous avons apporté notre maîtrise des algorithmes et notre connaissance du marché de la cosmétique, résume Guive Balloch. On travaille avec une autre start-up, PCH, présente à San Francisco et Shenzhen, sur l'industrialisation ».

Découvrez la suite de l’article sur le site de L’Usine Digitale

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

Les systèmes de reconnaissance faciale, de l’iris ou des empreintes digitales se généralisent sur les terminaux[…]

Mohamed Sabt sécurise les smartphones

Mohamed Sabt sécurise les smartphones

Des vêtements ultratechniques pour lutter contre le chaud et le froid

Des vêtements ultratechniques pour lutter contre le chaud et le froid

Micro-électronique : Sabrina Fadloun explique sa thèse en 180 secondes

Micro-électronique : Sabrina Fadloun explique sa thèse en 180 secondes

Plus d'articles