Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

CES 2016 : Disco, le drone Parrot qui joue les avions en papier

CES 2016 : Disco, le drone Parrot qui joue les avions en papier

© Parrot

A l'occasion de la grand-messe de l'éléctronique grand public, qui ouvre ses portes ce 6 janvier 2016, le français Parrot a levé le voile sur un prototype de drone. Contrairement à ses prédécesseurs, il ne s'agit pas d'un quadricoptère, mais d'une aile volante. 

A l’occasion du CES de Las Vegas, Parrot, le spécialiste français des drones, a présenté un prototype d’aile volante, baptisé Disco. Celui-ci a été développé en collaboration avec les équipes de SenseFly, société rachetée par Parrot et dont les drones professionnels présentent un design similaire. La vidéo de démonstration met en avant la facilité de pilotage. En effet, il suffit à l’utilisateur de lancer l’engin comme un avion en papier pour qu’il prenne son envol. Le drone, dont les ailes en polystyrène sont démontables, peut ensuite être contrôlé par une radiocommande. Son parcours peut aussi être planifié via une application mobile dédiée. Le prototype dispose d’une autonomie en vol de 45 minutes et atteint une vitesse de pointe de 80 km/h. Disco est également doté d’une caméra frontale 14 mégapixels, compatible avec les lunettes de réalité augmentée permettant le vol en immersion ou First Person View (FPV). Grâce à ce produit, dont le prix et la date précise de commercialisation n’ont pas encore été révélés, Parrot entend se positionner sur le marché des jeux vidéo grandeur nature.   

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Blockchain : "Cette technologie fait de la coopétition une source de valeur", estiment Pauline Tellier et Gilles Deleuze d'EDF

Dossiers

Blockchain : "Cette technologie fait de la coopétition une source de valeur", estiment Pauline Tellier et Gilles Deleuze d'EDF

Impliqué dans plusieurs projets blockchain, EDF considère que cet outil peut être un levier d’innovation pour la logistique,[…]

Blockchain : Pourquoi les industriels privilégient les réseaux privés

Dossiers

Blockchain : Pourquoi les industriels privilégient les réseaux privés

« Nous simplifions les technologies vocales pour que les entreprises créent leurs propres solutions », avance Florian Guichon, de Vivoka

« Nous simplifions les technologies vocales pour que les entreprises créent leurs propres solutions », avance Florian Guichon, de Vivoka

Blockchain : L'industrie gagne en confiance

Dossiers

Blockchain : L'industrie gagne en confiance

Plus d'articles