Nous suivre Industrie Techno

Lu sur le web

Cerveau augmenté : 100 millions de dollars pour développer une prothèse de l’intelligence

Aurélie Barbaux

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Cerveau augmenté : 100 millions de dollars pour développer une prothèse de l’intelligence

La start-up américaine Kernel, financée par l'investisseur Bryan Johnson, dispose de 100 millions de dollars pour développer un dispositif implantable qui améliore l’intelligence, explique un article de New Scientist.

L’annonce n’a rien d’un canular. Dans New Scientist, un article de Jessica Hamzelou, explique que l’investisseur Bryan Johnson investit 100 millions de dollars dans la start-up Kernel, créée en 2016, pour développer un implant de cerveau destiné booster son intelligence, en commençant par l’amélioration de la mémoire.

Kernel s’appuie sur les travaux du spécialiste des implants mémoire Theodore Berger de l’Université de Californie du Sud à Los Angeles, qui travaille sur l’hippocampe — une des régions du cerveau clé pour la mémoire. Il étudie actuellement les personnes atteintes d’épilepsie, qui ont déjà des implants électriques dans leur cerveau pour traiter leurs crises. Son équipe utilise ces implants pour enregistrer l’activité de cette partie de l'organe afin de mieux comprendre la façon dont notre mémoire fonctionne.

Une prothèse pour l'hyppocampe

Selon Bryan Johnson, une fois comprise la manière dont fonctionne le cerveau, il sera possible de l’imiter et de restaurer la mémoire par stimulation électrique. Une méthode testée avec un certain succès par Berger sur des animaux. Kernel pourrait commencer des tests sur les humains dans les mois à venir, explique l’article de New Scientist. L’idée étant de construire une prothèse pour l’hippocampe qui aiderait à rétablir certains circuits et restaurer ainsi la mémoire.

Pour couper court aux craintes de ce transhumanisme débridé, Bryan Johnson explique que « les premiers super-humains seraient donc des gens ayant un déficit ». Mais l’investisseur ne compte pas s’arrêter là, et imagine que cette prothèse pourrait améliorer potentiellement d’autres fonctions du cerveau, chez des personnes saines, cette fois.

Un projet qui fait débat

Pour le soutenir et le conseiller, Bryan Johnson peut compter sur le neuro-ingénieriste Ed Boyden du Massachusetts Institute of Technology, qui est connu pour son travail dans l’optogénétique, et sur Craig Venter, qui est célèbre pour la création d’une vie synthétique. « Ils croient aussi que nous sommes à un point particulier en neurosciences, dit Johnson. Je pense que l’intelligence humaine sera l’une des industries les plus importantes, sinon la plus grande industrie, à jamais émerger."

Mais d’autres ne sont pas convaincus. Neil Burgess de l’University College de Londres, souligne que, même si l’équipe parvient à enregistrer l’activité des neurones dans le traitement normal de la mémoire, il sera toujours difficile de savoir quels bits du code mettre en place. À Suivre donc.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le Conseil de l’innovation lance deux grands défis sur la cybersécurité et la bioproduction

Le Conseil de l’innovation lance deux grands défis sur la cybersécurité et la bioproduction

Le troisième Conseil de l’innovation a lancé le 17 avril deux nouveaux grands défis, sur la cybersécurité et[…]

18/04/2019 | InnovationBiomatériaux
Toulouse White Biotechnology (TWB) étoffe ses technologies

Toulouse White Biotechnology (TWB) étoffe ses technologies

Trophée de l’ingénieur manager : Fabien Guillemot, imprimeur de tissus vivants

Trophée de l’ingénieur manager : Fabien Guillemot, imprimeur de tissus vivants

Ecoles d’ingénieurs, Perlan II, œil bionique… les meilleures innovations de la semaine

Ecoles d’ingénieurs, Perlan II, œil bionique… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles