Nous suivre Industrie Techno

Certificateur de câblages

Jean-François Preveraud
Certificateur de câblages

Des testeurs de câblages polyvalents

© DR

Le testeur Lantek II-1000 permet de certifier de multiples types de câblages industriels et en option les réseaux à base de fibres optiques.

La série de testeurs de câblages Lantek proposée par Technicom constitua une première sur le marché des certificateurs LAN de précision Level IV vérifiés par des bureaux indépendants et capables de certifier des réseaux LAN jusqu’à 1GHz en surpassant les prescriptions des normes ISO-E/Cat6, CAT6a, ISO-F.

Le nouveau certificateur Lantek II-1000 propose des performances accrues en termes de temps de mesure, de capacité mémoire et d’autonomie sur le terrain. Il permet de certifier des réseaux en ISO Class FA/Cat 7A. Il offre également une gamme complète d’adaptateurs : Alien Crosstalk 10GBps ; connectiques TERA, GG45, ARJ45 et EC7 pour les Cat 7/7A ; Ethernet industriel sur M12 ; Coaxial sur BNC.

Pour les qualifications des réseaux à 350 ou à 500 MHz, les Lantek II autorisent les certifications en Channel et en Permanent Link sans changer d’adaptateurs. Ceci évite des investissements réguliers en têtes avec cordons moulés, le temps de gestion et la dépendance technique envers ces contraintes. Le Dual Mode permet de tester les liens réseaux selon 2 standards différents avec un seul Autotest.

Les tests s’effectuent en quelques secondes et sont complétés par une sauvegarde automatique des données lorsque ces tests se révèlent bons.

Des modules optionnels pour les fibres optiques

En option, les modules optiques FiberTEK FDX de photométrie multimode et monomode certifient à 2 longueurs d’onde, dans les 2 sens en un seul et unique test très rapide. Ils permettent de mesurer l’affaiblissement du signal, la longueur et le délai de propagation sur des fibres optiques multimodes et monomodes.

Ces modules sont, aujourd’hui, les seuls à être bidirectionnels apportant une certification fibre rapide et simple en éliminant la nécessité d’intervertir sur les cordons ou les têtes. En effet, avec une simple pression sur le bouton ‘‘Autotest’’, les 4 mesures d’atténuation, aux 2 longueurs d’onde et dans les 2 sens, ainsi que la longueur sont réalisées et sauvegardées dans un seul et même fichier. Ces modules disposent d’emplacements dédiés dans les unités Lantek II.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.technicome.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Après avoir optimisé la consommation énergétique des équipements électriques et électroniques du[…]

Vaccin de Pfizer, aérosols et moteur ionique… le best of techno de la semaine

Vaccin de Pfizer, aérosols et moteur ionique… le best of techno de la semaine

Pour accompagner l’électrification des véhicules, STMicroelectronics renforce ses ambitions dans l’électronique de puissance

Pour accompagner l’électrification des véhicules, STMicroelectronics renforce ses ambitions dans l’électronique de puissance

Comment la technologie GaN révolutionne la conversion de puissance

Avis d'expert

Comment la technologie GaN révolutionne la conversion de puissance

Plus d'articles