Nous suivre Industrie Techno

Interview

« Certaines usines seront impactées par l’impression 3D »

Ludovic Fery

Sujets relatifs :

, ,
 « Certaines usines seront impactées par l’impression 3D »

© Sculpteo

Le cabinet de conseil en innovation Wohlers Associates, auteur d'un rapport annuel très attendu sur le marché de la fabrication 3D. La dernière enquête en date confirme que l’industrialisation de la technologie est en marche. Son président, Terry Wohlers, a accepté de répondre à quelques questions.

Au-delà des économies potentielles promises (productivité, matière première, étapes d’usinage…), l’impression 3D transformera-t-elle aussi l’intérieur des usines ?

La fabrication additive ou impression 3D - j'utilise alternativement les deux termes - est utilisée de plus en plus pour la production de pièces fonctionnelles. Certaines usines existantes seront impactées, notamment celles avec des volumes de fabrication faibles et un niveau de complexité élevé. Mais la technologie créera surtout de nouvelles opportunités de marché, en inventant des produits d’un genre nouveau ou de nouvelles façons de créer des pièces et des assemblages complexes.

D'un point de vue technique (matériaux, machines ...), sur quel point se concentrera la R&D dans les prochaines années ?

Les fabricants de systèmes s'efforceront de rendre les machines plus fiables. En outre, ils les amélioreront en vue de construire des pièces plus reproductibles, ce qui passera par l'invention de systèmes rétroactifs. Les fabricants auront également à réduire le coût des machines pour les rendre plus abordables, car elles restent aujourd’hui un luxe, y compris pour les grandes entreprises.

A quel horizon voyez-vous la première aile d'avion entièrement imprimée en 3D ?

Pour les drones, il est déjà possible de construire des ailes en sections, puis de les assembler. Concernant les aéronefs militaires et commerciaux, il faudra certainement encore de nombreuses peut-être des décennies, pour parvenir à ce résultat.

Selon vous, jusqu'où la fabrication 3D “personnelle” peut-elle changer notre modèle industriel ?

Les travaux de fabrication additive les plus spectaculaires viendront de professionnels utilisant des systèmes industriels. Cela signifie que la plupart des consommateurs s'engageront en achetant les pièces et les produits des entreprises, exactement comme ils le font aujourd’hui. Certains consommateurs feront l’acquisition d’une imprimante 3D, mais ils resteront à mon avis l'exception : ingénieurs, étudiants en ingénierie, passionnés ou adeptes du mouvement « do-it-yourself ».

Pensez-vous que la co-création, main dans la main entre l'industriel et le client, soit vraiment l’avenir ?

Il est encore trop tôt pour savoir dans quelle mesure la co-création se développera, mais je crois qu’elle permettra aux consommateurs de personnaliser le design de leurs produits, jusqu’à un certain point. Un des défis actuels est de déterminer dans quelle proportion les consommateurs sont prêts à payer pour un design qu'ils pourraient modifier, dans un cadre préétabli. Cela aura sans doute un intérêt pour certaines personnes, mais peut-être pas pour toutes.

Propos recueillis par Ludovic Fery

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Nvidia ouvre un laboratoire de recherche en robotique

Lu sur le web

Nvidia ouvre un laboratoire de recherche en robotique

Nvidia vient d'ouvrir un laboratoire de robotique en Californie pour développer les capacités cognitives des robots collaboratifs.[…]

Des chercheurs américains font avancer les procédés d’impression par photopolymérisation

Des chercheurs américains font avancer les procédés d’impression par photopolymérisation

Avion supersonique, apnée du sommeil, CES 2019… les innovations qui (re)donnent le sourire

Avion supersonique, apnée du sommeil, CES 2019… les innovations qui (re)donnent le sourire

Le Naviator, un drone mi-oiseau mi-poisson

Le Naviator, un drone mi-oiseau mi-poisson

Plus d'articles