Nous suivre Industrie Techno

Centrale, Renault et LMS font chaire commune pour le contrôle des moteurs

Centrale, Renault et LMS font chaire commune pour le contrôle des moteurs

Mener des recherches pour mieux piloter la combustion dans les moteurs thermiques

© DR

Centrale Nantes, Renault et l’éditeur LMS créent une chaire destinée à faire progresser les connaissances dans le domaine de la modélisation système pour le contrôle et la mise au point des moteurs à combustion interne de Renault.

L’École centrale de Nantes, Renault et LMS, filiale de Siemens spécialisée dans le calcul et la simulation, lancent une chaire industrielle internationale, dédiée à la recherche sur les nouvelles technologies pour les moteurs à combustion.

Les travaux de recherche menés au titre de la chaire consisteront à faire progresser les connaissances dans le domaine de la modélisation système pour le contrôle et la mise au point des moteurs à combustion interne de Renault. Cette chaire, créée pour une durée de 5 ans, bénéficie d’un budget significatif de 4,5 millions d’euros. Elle va également permettre de conforter l'alignement des enseignements dispensés aux futurs ingénieurs avec les projets industriels actuels et à venir, tout en contribuant à l’innovation d’un grand groupe automobile français.

« L’enjeu de cette chaire est une meilleure maîtrise du processus d'exploration des futures technologies de groupe moto-propulseur, de contrôle et de mise au point de nos moteurs et le développement de la simulation numérique dans un contexte de réduction permanente des émissions de CO2 », a expliqué Rémi Bastien, directeur de l’Innovation et de la Recherche Renault, lors de cette annonce.

Confronter numérique et physique

Pour LMS, l’enjeu de cette chaire est une meilleure adaptation de ses outils de simulation 1D LMS Imagine.Lab AMESim aux processus de développement du contrôle moteur. « Cette chaire permettra de renforcer le développement de notre offre de simulation moteur, en complément d’autres partenariats » a précisé Jan Leuridan, président de LMS.

Il s’agit de baser de plus en plus le contenu et la mise au point des moteurs sur des moteurs virtuels numériques. Ceux-ci se basent sur une approche de simulation au niveau système. C’est cette calibration numérique qui va permettre de réduire les délais et les coûts dans la mise au point du calculateur électronique du moteur. « Cette chaire regroupe des capacités de haut niveau en simulation et en caractérisation expérimentale. C’est cette dualité numérique/expérimentation qui est la plus grande plus-value de cette chaire et qui conduira à des innovations majeures dans le contrôle et la mise au point des moteurs. L’innovation ne porte pas uniquement sur le moteur, mais sur la totalité des gains que l’on peut obtenir en raccourcissant le temps industriel », estime Pascal Chesse, professeur, titulaire de cette nouvelle chaire industrielle d’enseignement et de recherche.

De 6 à 7 thèses

Quatre thèses de doctorat ont déjà été engagées dans le cadre de cette chaire industrielle, qui comprend un potentiel total de 6 à 7 thèses. Les sujets des thèses d’ores et déjà en cours sont :la modélisation des émissions polluantes ;

  • l'extrapolation des champs de fonctionnement des turbines de suralimentation ;
  • l'amélioration des modèles de calcul du remplissage cylindre ;
  • la dilution du carburant dans l'huile de lubrification.

Par ailleurs, l'équipe de recherche ‘‘Thermo dynamique des systèmes moteurs’’ du Laboratoire d'hydrodynamique énergétique et environnement atmosphérique (LHEEA) de l'Ecole centrale de Nantes dédiée à la chaire, travaille selon quatre axes principaux : la suralimentation des moteurs (les turbos) ;

  • la boucle d'air (circuit d'admission d'air et d'échappement) ;
  • les groupes motopropulseurs innovants ;
  • la combustion dans les moteurs.

Cette équipe de recherche travaille aussi bien sur les aspects de simulation numérique que sur les aspects expérimentaux à partir des moyens d'essais dont elle dispose.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.ec-nantes.fr & http://www.lmsintl.com/

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles