Nous suivre Industrie Techno

Cellectis : l’ingénierie du génome pour révolutionner la lutte contre le cancer

Juliette Raynal

Sujets relatifs :

, ,
Cellectis : l’ingénierie du génome pour révolutionner la lutte contre le cancer

© DR

[Start-up - entreprises] 

Spécialisée dans l’ingénierie du génome, l’entreprise Cellectis a mis au point une technologie prometteuse pour la lutte contre le cancer, en privilégiant la piste de l’immunothérapie qui consiste à mobiliser notre système immunitaire pour lutter contre les tumeurs.

Fondée en 1999 par André Choulika et David Sourdive, l’entreprise s’est d’abord spécialisée dans les fameux ciseaux à ADN. Mais, en 2012, après la publication dans la revue Science d’un article présentant la technologie CRISPR, des ciseaux à ADN bon marché, Cellectis est contrainte de réorienter son activité. Elle met alors au point une approche révolutionnaire dans la lutte contre le cancer qui permet de modifier le génome des cellules  T, les soldats de notre système immunitaire. Sa technologie permet en effet de doter, par des techniques d’ingénierie, les lymphocytes T d’un récepteur antigénique chimérique (CAR) afin qu’ils ciblent des tumeurs liquides et solides bien spécifiques comme s’il s’agissait d’une infection. Génétiquement modifiées, les cellules T ne s’attaquent pas aux tissus sains du receveur et peuvent également résister aux traitements anticancéreux existants. Cette technique permet ainsi de surmonter la principale limite de l’immunothérapie du cancer, qui réside dans le fait que les cellules tumorales sont mal reconnues comme étrangères. On dit alors qu’elles sont antigéniques.

Un premier essai clinique de cette thérapie cellulaire pourrait débuter cette année. Cotée sur Alternext depuis huit ans, l’entreprise Cellectis s’est récemment introduite sur le Nasdaq pour conquérir le marché américain.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Tests salivaires, batterie de Tesla et réalité virtuelle… le best of de la semaine

Tests salivaires, batterie de Tesla et réalité virtuelle… le best of de la semaine

La haute autorité de la santé (HAS) a statué : les tests salivaires sont à réserver aux malades[…]

A l'université de Liège, « nous allons tester au Covid-19 30 000 étudiants et personnels chaque semaine par RT-PCR salivaire », clame Fabrice Bureau

A l'université de Liège, « nous allons tester au Covid-19 30 000 étudiants et personnels chaque semaine par RT-PCR salivaire », clame Fabrice Bureau

40000 étudiants et enseignants testés 2 fois par semaine sur un campus de l'Illinois : ce dépistage du Covid-19 par tests salivaires dont se prive la France

40000 étudiants et enseignants testés 2 fois par semaine sur un campus de l'Illinois : ce dépistage du Covid-19 par tests salivaires dont se prive la France

Dépister massivement grâce aux tests PCR salivaires : la HAS dit non… pour le moment

Dépister massivement grâce aux tests PCR salivaires : la HAS dit non… pour le moment

Plus d'articles