Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

Ce semi-conducteur améliore la performance des photodétecteurs à base de graphène

Alexane Roupioz

Un photodétecteur haute performance à base de graphène a été mis au point par des chercheurs des universités américaines de Purdue, de Pennsylvanie et du Michigan. Les scientifiques sont parvenus à obtenir une grande surface de sensibilité du capteur à la lumière en limitant les coûts de fabrication.

Le graphène est un matériau très prometteur dans l’optoélectronique. Comme il absorbe des rayonnements dans une large gamme de longueurs d’onde, il peut être utilisé dans la détection de lumière visible, infrarouge ou micro-ondes. Habituellement, les photodétecteurs à base de graphène possèdent une faible surface de sensibilité : la lumière doit frapper localement le graphène pour être détectée. Pour améliorer cette sensibilité, les scientifiques ont déposé du graphène sur un substrat de carbure de silicium, un semi-conducteur non dopé. Il est donc isolant, et[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Fil d'Intelligence Technologique

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Concevoir un transistor est souvent affaire de compromis. La diminution de la résistance pour réduire les pertes d’énergie[…]

07/04/2021 | Transistor
[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Plus d'articles