Nous suivre Industrie Techno

Ce robot performe dans le jeu d’adresse Jenga

Ce robot performe dans le jeu d’adresse Jenga

Equipé d’une caméra et de capteurs de force, le nouveau robot du MIT apprend rapidement la meilleure façon d’accomplir une tâche à partir d’interactions visuelles et physiques.

Si la tour s’écroule, c’est perdu ! Au Jenga, il faut déplacer des blocs en bois un à un et les replacer au sommet sans que l’édifice ne s’effondre. A vue d’œil, difficile de savoir quel bloc retirer. Ce jeu nécessite d’interagir physiquement avec les éléments pour sonder la force à exercer pour les extraire de la tour. Pour réaliser cette prouesse, des chercheurs du MIT ont développé un bras robotisé doté d’un système de machine learning tactile. Le robot collecte les données dont il a besoin grâce à une caméra et des capteurs de force. Pour apprendre à jouer, la machine choisit aléatoirement un bloc et un point d’impact où elle exerce une légère force. Pour chaque essai qu’elle associe à un succès (bloc retiré et tour intacte) ou un échec (bloc non retiré ou tour effondrée), elle enregistre les données visuelles et la force exercée.

Un apprentissage tactile et rapide

Au bout d’environ 300 tentatives, le robot regroupe les essais similaires entre eux : les blocs faciles à extraire, ceux qui nécessitent une force plus importante, les échecs, etc. Pour chaque groupe, la machine développe un modèle simple pour prédire le comportement d’un bloc en fonction des données visuelles et tactiles collectées. Avec ce système d’apprentissage rapide, le nouveau robot du MIT est parvenu à extraire 11 blocs en bois avant que la tour ne s’effondre. Avant de devenir un champion du Jenga, le robot devra apprendre à jouer des coups stratégiques pour compliquer la tâche de l’adversaire. Mais pour le moment, les scientifiques privilégient le développement pour d’autres domaines d’applications. La capacité d’apprendre rapidement la meilleure façon d’accomplir une tâche à partir d’interactions physiques est une approche intéressante pour optimiser la performance des robots sur des lignes de production d’assemblage ou dans des centres de tri des déchets.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"L’aéronautique est le premier de cordée dans la fabrication additive", pointe le directeur France d'EOS

Interview

"L’aéronautique est le premier de cordée dans la fabrication additive", pointe le directeur France d'EOS

L'impression 3D gagne du terrain dans l'industrie. Mais son intégration est inégale entre les différents secteurs.[…]

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Drone anti-incendie, cybersécurité, nanosatellites… les meilleures innovations de la semaine

Avion hybride, nanosatellites, impression 3D... les innovations qui (re)donnent le sourire

Avion hybride, nanosatellites, impression 3D... les innovations qui (re)donnent le sourire

Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

Plus d'articles