Nous suivre Industrie Techno

abonné

Ce laboratoire tient dans une puce

Philippe Passebon

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Ce laboratoire tient dans une puce

Le laboratoire de poche Labpad est le fruit de cinq ans de développement au CEA-Leti

Un laboratoire sur puce "grand public" sera commercialisé en 2015 par la start-up Avalun née en décembre 2013. Il se différencie des outils utilisés couramment comme les dispositifs de mesure de glycémie, en ce qu’il permettra de réaliser les analyses d’un grand nombre de données biochimiques différentes, en changeant seulement une puce.

Le laboratoire sur puce Labpad permet de réaliser un grand nombre d’analyses biochimiques différentes sans rien changer de sa partie principale : le lecteur constitué d’un microscope miniaturisé associé à des composants électroniques et à un réseau microfluidique. C’est le consommable qui change. A chaque analyse, un nouveau consommable, ou puce, est introduit dans le Labpad. Selon les tests voulus, la puce réagit différemment avec le sang prélevé par une piqure sur le doigt. Le sang circule ensuite par un réseau[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une étude parue dans Clinical Infectious Diseases le 13 avril indique que le bamlanivimab, l'anticorps monoclonal anti-Covid-19 d'Eli[…]

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

Plus d'articles