Nous suivre Industrie Techno

Catherine Simon (Innorobo) : « Je rêve d'une innovation qui me donne du temps de relations humaines »

Catherine Simon (Innorobo) : « Je rêve d'une innovation qui me donne du temps de relations humaines »

Catherine Simon est la présidente du salon international Innorobo, qui se tient chaque année à Lyon.

© DR

Chaque semaine, Industrie & Technologies prend les chemins de traverse et donne la parole à des personnalités qui ont l'innovation dans la peau. En 12 questions, ces personnes du monde de l'industrie tirent le portrait de cette discipline. Découvrez aujourd'hui la vision de Catherine Simon, présidente du salon international Innorobo qui se tient chaque année à Lyon.

Quand on vous dit innovation, spontanément vous répondez ?

Entrepreneuriat, problème de financement, lien recherche-industrie. Mais aussi créativité qui a un impact sur le monde économique.

Votre dernière rencontre avec l’innovation, c’était quand et où ?

Tous les jours avec des start-up fabuleuses dans le monde de la robotique.

Quelle innovation avez-vous dans votre poche ?

Mon téléphone, mais ce n’est plus vraiment une innovation. Mais celle que j’aimerais mettre dans ma poche, c’est la téléportation, la vraie.

Votre innovation préférée ?

Celle qui me permet d’avoir plus d’humanité et qui favorise la collaboration à un niveau multiculturel. Je suis persuadée qu’il faut qu’on se saisisse d’un devoir qui consiste à définir ce qu’est l’humain. L’accélération des progrès technologiques et donc des innovations, fait que nous les prenons et les gérons a posteriori. Et donc nous ne les gérons pas forcément comme il le faudrait. Avec la robotique, on est dans l’émergence. C’est donc le moment de se poser certaines questions : Comment je veux faire ? Comment je veux l’intégrer ? Comment je veux que ça rende mon monde meilleur ?

Et celle que vous détestez ?

Le gadget qui nous coupe de la réelle relation humaine.

Si vous deviez remettre le prix Nobel de l’innovation, quelle personnalité récompenseriez-vous ?

Je dirais Rodney Brooks (fondateur et directeur technique de l’entreprise Rethinks Robotics, ndlr) dans le domaine de la robotique. Sinon, je dirais probablement Gandhi car l’innovation n’est pas que technologique.

Et s’il était attribué à une entreprise, laquelle choisiriez-vous ?

Wikipédia.

La qualité qu’il faut cultiver pour innover ?

L’humilité.

Quel défaut faut-il éviter ?

L’arrogance.

Citez un livre qui vous a inspiré en matière d’innovation 

J’en ai plein ! Il y a notamment Physics of the Future de Michio Kaku, The second machine age d’Andrew McAfee, et The empathic civilization de Jeremy Rifkin.

En matière d’innovation, vous êtes plutôt…

… Start-up ou grand groupe ?

Start-up.

… Technologie ou service ?

C’est pareil !

… Continue ou disruptive ?

Disruptive.

Enfin, de quelle innovation rêvez-vous (pas seulement la nuit) ?

Je rêve qu’on me donne du temps de relations humaines. Lors d’une conférence Innorobo, Daniel Theobald, CEO de Vecna et membre du board du Massachusetts Robotics Cluster, a dit : « People belong to people. Let’s make machines do the meaningless, so we can do the meaningful ». Je pense effectivement que les machines peuvent nous aider d’une manière extraordinaire à retrouver notre humanisme et notre humanité.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

Fil d'Intelligence Technologique

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

Les caméras térahertz vont gagner en flexibilité et en polyvalence. Une équipe de chercheurs de l’Institut de[…]

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

« Nos clients nous demandent de pouvoir piloter leurs imprimantes comme une machine-outil », pointe Nicolas Aubert, directeur impression 3D d'HP France

« Nos clients nous demandent de pouvoir piloter leurs imprimantes comme une machine-outil », pointe Nicolas Aubert, directeur impression 3D d'HP France

En amont du salon de Hanovre, les automaticiens mettent en avant leurs solutions pour une industrie résiliente

En amont du salon de Hanovre, les automaticiens mettent en avant leurs solutions pour une industrie résiliente

Plus d'articles