Nous suivre Industrie Techno

"Carnot PME", 17 millions d’euros pour faire monter les petites entreprises

Charles Foucault

Sujets relatifs :

,

Trois projets retenus

© DR

En mai 2011, le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche avait lancé un appel à projet afin d’améliorer la relation entre les Instituts Carnot et les PME. Trois projets ont été retenus, ils recevront 17 millions d’euros sur 5 ans, dans le cadre du programme Investissements d’avenir.

L’énergie, les mid tech et les éco-procédés ont gagné le gros lot. Les PME de ces trois secteurs pourront compter sur les 99,7 millions d’euros non consommables reçus par les Instituts Carnot pour les aider à améliorer leur compétitivité. "Non consommables" signifie que seuls les produits financiers générés par ces fonds seront versés aux bénéficiaires finaux, soit 3,4 millions d’euros par an pendant 5 ans, soit un total de 17 millions d’euros. Cette somme sera répartie sur les trois projets retenus par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche suite à l’appel d’offre Carnot PME du programme Investissements d’avenir :

 

  • Le projet AVENEPME (Avenir Energies PME) recevra 8 millions d’euros. Il vise à accroître la compétitivité des entreprises travaillant sur les énergies d’avenir et est porté par les Instituts Carnot Energies du futur et M.I.N.E.S. ;
     
  • Le projet CaPME'UP recevra 6 millions d’euros. Porté par les Instituts Carnot Cetim, IFP-Moteurs et CEA List, il propose à des P.M.E. de niveau technologique intermédiaire (mid tech) de les aider à se porter à des niveaux technologiques plus élevés ;
     
  • Le projet Captiven recevra 3 millions d’euros. Il a pour ambition de soutenir le développement de PME ayant une activité dans le domaine de la métrologie et des éco-procédés des eaux et des sols. Les Instituts Carnot Cemagref, BRGM et Ifremer-Edrome l’ont pris en charge.
     


Charles Foucault.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Calcul quantique : Silicium Grenoble mise sur la puissance de la microélectronique

Dossiers

Calcul quantique : Silicium Grenoble mise sur la puissance de la microélectronique

Réunis au sein du consortium Quantum Silicon Grenoble, une cinquantaine de chercheurs et d’ingénieurs développent un[…]

Le plan quantique français est enfin lancé : tous les détails de cette stratégie à 1,8 milliard d'euros sur 5 ans

Le plan quantique français est enfin lancé : tous les détails de cette stratégie à 1,8 milliard d'euros sur 5 ans

« Augmenter la productivité du procédé de chromatographie est l'un des graal de l’industrie chimique », lance François Parmentier, fondateur de Separative

« Augmenter la productivité du procédé de chromatographie est l'un des graal de l’industrie chimique », lance François Parmentier, fondateur de Separative

La résonance magnétique nucléaire à très haut champ accessible aux industriels

La résonance magnétique nucléaire à très haut champ accessible aux industriels

Plus d'articles